Accueil > Blog > Le Débloque-Notes

Le Débloque-Notes

Petites réflexions sur l’actualité

vendredi 14 août 2020, par Patrick Cotrel -

  • 5 sept. : Légalisation de l’aide active à mourir
    Atteint d’une maladie incurable qui le fait souffrir, Alain Cocq a demandé à Emmanuel Macron le droit de pouvoir mettre fin à ses jours. La réponse est non.
    Nathalie a elle aussi traversé cette épreuve en accompagnant son mari dans la souffrance et le désespoir. Depuis son décès, elle milite pour que la France autorise une aide active à mourir.
    Pour signer la pétition, cliquer ici.
  • 4 sept. : La newsletter de Greenpeace :
    Au sommaire :
    • solidarité avec le Liban
    • urgence climatique en Russie
    • déforestation en Amazonie
      Pour lire la newsletter, cliquer ici.
  • 30 août : Des jeunes ingénieurs en quête de sens promeuvent les technologies douces : article publié par Reporterre, quotidien de l’écologie.
    S’approprier des techniques écologiques grâce à des ateliers, voilà l’ambition de la deuxième édition de la Semaine des alternatives et des low-tech (Salt). Le camp a réuni une quarantaine de participants — Covid oblige — et a contribué à la structuration du mouvement des technologies sobres.
    Pour lire le reportage, cliquer ici.
  • 25 août : des ONG réclament des actions contre les incendies en Amazonie : "La France ne peut pas être complice"
    C’était il y a un an. "Nous devons répondre à l’appel de la forêt qui brûle aujourd’hui en Amazonie, de manière très concrète, nous allons agir", avait déclaré Emmanuel Macron. Les incendies qui ravageaient alors cette forêt tropicale avaient occupé une partie des discussions du sommet du G7 de Biarritz. Un an après, "faute de mesures concrètes, les incendies ravagent à nouveau les forêts d’Amérique du Sud dans l’indifférence générale", dénoncent dans une tribune à franceinfo 24 ONG de défense de l’environnement. Elles "appellent à des actions immédiates des entreprises françaises présentes en Amérique du Sud et du gouvernement français pour éviter le point de non-retour".
    Pour lire cette tribune, cliquer ici.
  • 22 août : Jour de dépassement
    C’est aujourd’hui la date théorique à laquelle l’humanité a consommé plus de ressources naturelles que la Terre ne peut lui en fournir sur l’année.
    Cette année, cette date intervient 3 semaines plus tard que l’an passé, eu raison du ralentissement de l’activité humaine produit par la crise sanitaire.
    Cela donne une idée de l’effort qui doit être fait par l’humanité pour pouvoir repousser le danger mortel d’épuisement des ressources terrestres et du réchauffement climatique, alors que tous les gouvernements (y compris le nôtre) ne parlent que de relance économique...
  • 20 août : restrictions sur l’eau potable en 44 suspendues
    En raison des pluies qui sont tombées, les restrictions sont suspendues par la Préfecture 44, même si la situation reste préoccupante.
  • 17 août : Maires de France : Nommez des rues en hommage aux héros oubliés des colonies
    En août 1944, c’était le 76ème anniversaire du débarquement 1944 en Provence par les troupes alliées. Ce jour-là, 235 000 combattants français dont 90% issus des troupes coloniales se sont battus pour libérer la France.
    Originaires des Antilles, d’Afrique et du Pacifique, ces héros sont aujourd’hui absents du récit national.
    Pour appuyer le courrier adressé à François Baroin, président de l’Association des Maires de France, signez la pétition en cliquant ici.
  • 16 août : Soutien à l’Inspecteur du travail Anthony Smith, sanctionné par le ministère
    En plein cœur du mois d’août, Anthony Smith, Inspecteur du travail dans la Marne vient d’être notifié par huissier d’une sanction de déplacement d’office.
    Anthony était suspendu depuis le 15 avril 2020 pour avoir notamment exigé dans le cadre de ses fonctions la mise à disposition d’équipements de protection (notamment des masques) de protection contre la Covid-19/Coronavirus pour des salariées d’une association d’aide à domicile de Reims.
    Cette sanction, ajoutée aux 4 mois de suspension, qui caractérise un véritable interdit professionnel d’exercer son métier, viole l’indépendance de l’Inspection du travail et symbolise le triste acharnement du ministère du travail à l’encontre d’Anthony.
    Près de 150 000 personnes ont signé une pétition de soutien à Anthony Smith.
    Pour la signer, [Cliquer ici→http://chng.it/4s4C8wkVZP].
  • 14 août : restrictions sur l’eau potable en Loire-Atlantique
    La Loire-Atlantique est en "alerte sécheresse". En conséquence, Nantes Métropole a annoncé des restrictions pour l’usage de l’eau potable : arrosage des pelouses entre 8h et 20h, mise à niveau des piscines privées et plans d’eau, lavage des voitures, façades de maisons et bateaux,...

- 13 août : Arrêté préfectoral sur le port du masque dans le 44
DERNIERE NOUVELLE :
Un arrêté Préfectoral du 12 août valide sur l’ensemble du département l’obligation du port du masque sur les marchés hebdomadaires ainsi que les braderies, brocantes etc.…
Cet arrêté est valide pour la période du 14 août au 30 octobre 2020 prochain.
Cette restriction concerne donc notre marché Lucéen du samedi ainsi que la braderie du mois de septembre.

- 6 août : Amazonie : Greenpeace fait une BD
Geenpeace a dénoncé en 2019 la dépendance de l’agriculture française au soja du Brésil qui se développe en détruisant des écosystèmes précieux. En août suivant, l’Amazonie était ravagée par des incendies qui ont indigné le monde entier. Vous vous en souvenez sûrement. Le président Macron le reconnaissait : la France était complice de ces terribles feux de forêt.
Qu’a fait le gouvernement français pour remédier à cette complicité ? Strictement rien !
Or cet été, les incendies menacent à nouveau l’Amazonie brésilienne. Les données de juin sont catastrophiques : il y a eu 20% de départs de feux en plus qu’en juin 2019, et le nombre d’incendies constitue un record sur les 13 dernières années. Au premier semestre, la déforestation a atteint dans cette zone son plus haut niveau jamais enregistré. C’est simple : Jair Bolsonaro a profité de la crise sanitaire pour favoriser la déforestation.
Pour voir la BD de Greenpeace sur l’Amazonie, cliquer ici

Pour lire la newletter de Greenpeace, cliquer ici

Par ailleurs, le collectif « Sauvons la forêt » lance une pétition pour la protection de la forêt d’Ebo au Cameroun
La forêt d’Ebo au Cameroun est un trésor de biodiversité. Elle abrite chimpanzés, gorilles et de nombreuses autres espèces menacées. Alors que des actions sont menées de longue date pour la classer et la protéger comme parc national, le gouvernement camerounais a décidé d’en ouvrir 150 000 hectares à l’exploitation forestière.
Appel Au Président de la République du Cameroun Paul Biya
La forêt d’Ebo est l’un des lieux possédant la plus grande diversité biologique de la planète. Elle ne doit pas être sacrifiée à l’exploitation forestière.
Pour lire le dossier, cliquer ici.
Pour signer la pétition, cliquer ici.

- 27 juillet 2020 : Pourquoi Macron n’a-t-il pas tenu ses promesses écologiques ?
Dans une tribune publiée dans Ouest-France du 27 juillet, le premier ministre a donné la réponse.
« (…) l’écologie est-elle une priorité ? La réponse est clairement oui.  »
Mais, selon lui, le passage à l’acte « (…) a sans doute été retardé par les tenants d’une écologie punitive et décroissante, d’une écologie moralisatrice voire sectaire qui, sans doute de parfaite bonne foi, ont beaucoup nui et continuent de desservir la cause. »
Autrement dit, si le président Macron et son gouvernement n’ont pas tenu leurs promesses en matière de transition écologique, c’est de la faute des écologistes !!!
Après les promesses non tenues, il fallait oser donner une telle explication ! Et cela ne rassure pas...

- 24 juillet 2020 : Stop à l’exploitation du peuple OuÏghour !
Cette minorité , ce sont les Ouighours. Ils sont aujourd’hui détenus dans des camps d’internements ou ils subissent d’innombrables tortures et sont forcés à travailler pour notamment, de grands groupes internationaux via leurs sous-traitants en Chine.
L’Institut Australien de Stratégie Politique (ASPI) vient de publier un rapport et dénonce le fait que " la Chine a transféré des dizaines de milliers de membres de la communauté musulmane Ouighour détenus dans des camps d’internement vers des usines fournissant au moins 80 des plus grandes marques mondiales"
Déjà, la marque Adidas a pris l’engagement "à ne jamais recourir dans sa chaine de production aux travailleurs forcés Ouighours et à couper toute relation avec des fournisseurs le faisant." Lacoste a également pris des engagements en ce sens . QUID des 81 autres grandes marques impliquées dans la mise en esclavage d’un peuple ?
Pour examiner la liste les 81 multinationales et signer la pétition, cliquer ici.

.

.

- 20 juillet : Incendie dans la cathédrale de Nantes

.

.

.

.

- 14 juillet : Crise et argent des migrants envoyé au pays
Selon la Banque mondiale c’est un flux de 554 milliards de $ en 2019. A comparer avec le montant des investissements étrangers à hauteur de 542 milliards $ et l’aide publique au développement d’un montant de 166 milliards. La FAO estime que 800 millions de personnes sont ainsi aidées, dont la moitié en milieu rural.
Mais beaucoup d’immigrés travaillent dans des secteurs qui ont été grandement touchés par la crise du COVID (restauration, soins à domicile, bâtiment, industrie manufacturières, …). La Banque mondiale estime que la crise va ainsi diminuer ce flux de 100 milliards : un choc terrible !
(selon l’article de Antoine de Ravignan dans Alter Eco).

- 8 juillet : Les écologistes veulent rassembler pour une Région Verte en mars 2021
Dans un communiqué, Lucie ETONNO pour le groupe Écologiste et Citoyen au Conseil Régional et Danièle ESTAY pour EELV Pays de la Loire affirment :
"Avec le groupe Écologiste et Citoyen qui siège au Conseil régional, les membres d’Europe Ecologie Les Verts des Pays de la Loire poursuivent leur travail sur la préparation des élections régionales. Il est urgent d’organiser la décroissance des inégalités, de décarboner l’économie et les transports, d’investir massivement via des contrats avec les communes pour accélérer la transition écologique et ainsi renforcer la cohésion sociale.
L’écologie n’est pas seulement un projet, c’est également une méthode. Nous voulons débattre et travailler avec tous ceux et celles qui veulent avancer ! Vite. Dès la rentrée, nous souhaitons un vaste rassemblement autour de l’écologie des forces de gauche qui le souhaitent et, au-delà, des citoyens qui se retrouvent dans cette nouvelle matrice politique. Pour cela, nous avons demandé à rencontrer rapidement ces différentes forces vives afin d’échanger et de construire « le monde d’après » dans nos territoires.
Pour lire tout le communiqué, cliquer ici.

- 4 juillet : Rassemblement à Nantes pour prolonger la trêve hivernale
La crise sanitaire a épargné les travailleurs à statu stable par le dispositif du chômage partiel. Mais les précaires n’ont pas été épargnés et de nombreuses familles n’ont pas pu payer les loyers.
Il est urgent de prolonger la trêve hivernale pour éviter de mettre des milliers de familles à la rue, comme le demande un appel national.
Pour faire connaitre cet appel national, rassemblement samedi 4 juillet à 15h00 place royale à Nantes.
Pour lire l’appel national, cliquer ici.

- 3 juillet : Implantation d’Amazon à Carquefou : Gare au chantage à l’emploi !
L’implantation d’un entrepôt Amazon de 900 à Carquefou vient d’être annoncé. Les groupes d’élus de l’Union Démocratique Bretonne (Nantes et Rennes), le groupes d’élus écologistes et citoyens (Nantes, Rennes, Région Pays de la Loire), ainsi que les groupes locaux EELV Nantes et Erdre et Loire, la coordiantion 44 et EELV pays de la Loire viennent de publier un communiqué de presse.
Ils indiquent notamment que :
- Amazon ne crée pas d’emploi : pour un emploi créé par ces plateformes, deux sont détruits dans les commerces de proximité.
- Les implantations massives, en France, de ces entreprises aux charges fiscales avantageuses et ayant recours aux paradis fiscaux, engendrent inévitablement une situation de concurrence déloyale d’autant plus importante vis-à-vis des commerces de proximité.
- Sans oublier qu’il s’agit d’ une activité fortement consommatrice en surface au sol et en énergie , deux ressources précieuses en temps de crise écologique.
Ils concluent : "...nous réaffirmons notre soutien au commerce de proximité et à l’emploi local, nous nous opposons à l’installation d’Amazon et à son développement en France (...)"
Pour lire le communiqué, cliquer ici.

- 2 juillet : NewsLetter de Greenpeace
Au sommaire de cette newsLetter : Greenpeace à l’assemblée nationale, l’affaire du siècle : nouvelle étape, Le soleil se couche sur Fessenheim, Élevage industriel : 10 chiffres choc.
Pour lire cette NewsLetter, cliquer ici.

- 24 juin : La mobilisation mondiale pour George Floyd et contre le racisme continue
La pétition relayée sur ce blog le 5 juin a recueilli plus de 18 millions de signatures.
La BBC et 12 autres pays ont diffusé une vidéo de jeunes qui sont mobilisés.
Pour voir cette vidéo (en anglais), cliquer ici.

- 17 juin : Pour rester chez soi, il faut un chez soi ! 
Cette pétition, qui a été relayée sur ce blog, qui réclamait des moyens nécessaire pour loger tous les SDF pendant cette période de confinement, a recueilli près de 110 000 signatures et a eu un effet positif, même si tous les SDF n’ont pas été logés.
Le tribunal administratif, saisi en référé par plusieurs associations au sujet des 400 personnes encore à la rue le long du canal Saint-Denis, a donné en grande partie raison dans une décision rendue le 5 juin 2020. Il a en effet ordonné aux préfectures d’Ile-de-France, de police de Paris et de la Seine-Saint-Denis et aux villes concernées d’installer des points d’eau, des sanitaires et des bennes de grande capacité, ainsi que de procéder à la distribution de masques et de gels hydroalcooliques dans un délai de 8 jours et pendant toute la période d’état d’urgence sanitaire.
Oui, les mobilisations peuvent être utiles !

- 15 juin : Quel objectif pour l’élection municipale ?
Habituellement, les listes en concurrence présentent des objectifs à promouvoir ou à préserver dans la commune pour les citoyennes et citoyens : plus/moins de transports en commun et de pistes cyclables / de place pour la voiture, plus/moins de maisons individuelles / d’appartements, plus / moins de place pour la nature / pour l’urbanisation, plus / moins de démocratie participative, ...etc.
Mais à Sainte-Luce, la liste du maire sortant vient d’inventer un nouveau style d’objectif : "Mobilisez-vous pour Jean-Guy Alix" est un mot d’ordre que l’on retrouve sur plusieurs de leurs documents.
Il faut ‘sauver le soldat Alix’ ? Se sentirait-il menacé ?

- 8 juin : Georges Floyd, la protestation devient mondiale
Un peu partout aux USA, les manifestations pacifiques continuent. Et, malgré l’attitude de Trump, des gouvernements d’Etats décident de réformer leur police, comme au Minesota où Georges Floyd a été tué.
De plus, ce mouvement devient international. Des manifestations ont lieu à Londres, Berlin, Pretoria, et même Sydney (20 000 personnes).
En France, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes villes et ont réuni 23 000 personnes. Rapidement, le gouvernement a annonçé que le racisme dans la police était illégal, que l’immobilisation par étranglement allait être interdit, que la justice devait enquêter sur les cas suspects, ... C’est un premier pas important obtenu par cette mobilisation contre la dérive violente et raciste de l’autorité policière.
A suivre ...
Omar Sy a bien compris l’urgence d’agir

« Je mesure 1,92 m, je suis noir, je leur ressemble. Est-ce qu’il peut m’arriver la même chose qu’à eux demain ? »
Ce jeudi 4 juin, la personnalité préférée des Français-es qui soutient Assa Traoré depuis la mort de son frère en 2016, lançait un appel vibrant sur Change.org adressé aux responsables politiques ; « Réveillons-nous » pour réclamer une police digne de notre démocratie. Maintenant plus que jamais, c’est le moment de faire avancer le combat de familles meurtries mais courageuses qui n’arriveront jamais à faire le deuil de leur défunts tant que justice ne sera pas rendue.
"George Floyd et Adama Traoré avaient des points communs.
Tenons bon à notre tour, armons-nous de courage, soyons vigilants, ne laissons plus passer quatre années pour demander des comptes. La mort d’un homme dans le cadre d’un usage disproportionné et abusif de la force doit être réprimée.
Regardons devant nous, ayons le courage de dénoncer les violences policières qui sont commises en France. Engageons-nous à y remédier.
Réveillons-nous.
Unissons-nous."

Omar Sy
Pour signer la pétition, cliquer ici

- 5 juin : Justice pour Georges Floyd
Plus de 13 millions de personnes se mobilisent en ce moment même sur Change.org pour obtenir justice pour George Floyd et sa famille. La pétition lancée par Kellen, jeune fille de 15 ans originaire de l’Orégon aux Etats Unis, est devenue la plus grande pétition de l’histoire de notre plateforme.
Pour signer la pétition, cliquer ici

En France aussi, des personnes meurent de violences policières

  • Signer la pétition du collectif de famille de victimes de violences policières, "Laissez nous respirer", en cliquant ici
  • Voir le site internet de Vies volées en cliquant ici
  • Voir la page Facebook La vérité pour Adama, en cliquant ici.

- 27 mai : Pour rester chez soi, il faut un chez soi ! Le collectif d’associations saisit de nouveau le juge administratif.
Notre collectif saisit de nouveau le juge administratif !
Les droits fondamentaux des personnes vivant sur les campements du canal Saint-Denis sont quotidiennement bafoués !
Une coalition de collectifs et associations dépose un référé liberté pour demander un accès à l’eau et à l’hygiène, une mise à l’abri inconditionnelle, et l’arrêt des démantèlements sauvages pour les exilés vivant sur les campements du canal Saint Denis.
Pour lire la mise à jour de la pétition et la signer (comme plus de 100 000 personnes), cliquer ici.

- 22 mai : Centrale nucléaire de Tricastin, 40 ans, çà suffit !
Le dimanche 31 mai 2020, le réacteur n°1 de la centrale nucléaire du Tricastin atteindra sa date de péremption. Cela fera exactement 40 ans qu’il est connecté au réseau électrique.
Cette centrale, arrivée en fin de vie, présente de nombreuses failles qui justifient sa mise à l’arrêt et son démantèlement. Pourtant, EDF tente d’imposer sa prolongation d’au moins dix ans, en y réalisant des travaux coûteux mais insuffisants.
Le combat pour la mise à l’arrêt et le démantèlement de cette vieille centrale continue, alors on se mobilise le 28 mai !
Compte tenu du contexte actuel de crise sanitaire, nous proposons une mobilisation en ligne pour que tou·tes les citoyen·nes puissent transmettre ce message à l’ASN et EDF : “Ne prolongez ni la centrale du Tricastin, ni aucune autre au-delà de 40 ans !”
Pour participer à cette mobilisation, cliquer ici.

18 mai : -* COVID-19 : AUGMENTATION SIGNIFICATIVE DES SALAIRES POUR LEUR DÉVOUEMENT !

M. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,
DEPUIS L’UN DE VOS DERNIERS DISCOURS, VOUS ET TOUT VOTRE GOUVERNEMENT, NE CESSAIENT DE FÉLICITER ET REMERCIER TOUTES CELLES ET TOUS CEUX GRÂCE À QUI NOTRE PAYS A TENU ET TIENT DEBOUT MALGRÉ CETTE CRISE SANITAIRE6
1/ VOUS ENVISAGIEZ DE LEUR FAIRE VERSER UNE PRIME QU’ILS N’ONT TOUJOURS PAS VUE. MAIS UNE PRIME N’EST PAS SUFFISANT !
2/ VOUS ANNONCEZ MAINTENANT VOULOIR LEUR DÉCERNER UNE MÉDAILLE. MAIS ILS N’EN VEULENT PAS CAR ILS NE SE CONSIDÈRENT PAS COMME DES HÉROS !

- VOUS DEVEZ SIMPLEMENT RECONNAÎTRE LEUR "UTILITÉ SOCIALE".
- AVANT DE LEUR DEMANDER DE "TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER PLUS" COMMENCEZ PAR LEUR PAYER LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES.

C’EST POURQUOI, LES VRAIS "PREMIERS DE CORDÉE" (le personnel soignant (infirmièr(e)s, aides à domicile), le personnel des magasins d’alimentation, les chauffeurs livreurs, les livreurs Uber et Deliveroo, les boulangers, les éboueurs, les femmes de ménage, les agents de sécurité, les enseignants, les pompiers, etc... tous ceux qui contribuent à nous soigner, nous alimenter, nous sauver, nous rendre la vie moins difficile tout en exposant leur santé et celle de leurs familles) MÉRITENT UNE AUGMENTATION DE SALAIRE POUR LEUR DÉVOUEMENT SANS FAILLE.
MAINTENANT.
Pour signer la pétition, cliquer ici.

- 15 mai 2020 : La République a mauvaise mine en Guyane
Emmanuel Macron a pris ses distances avec le projet Montagne d’or, destiné à devenir la plus grande mine de France. Mais l’augmentation des permis aurifères octroyés à des multinationales comme le projet Espérance le montrent : l’industrialisation de la filière aurifère en Guyane est toujours en marche en 2020.
En plein confinement, le nouveau projet de méga-mine à ciel ouvert de la compagnie Espérance a reçu le feu vert de la commission des mines alors que ses dirigeants sont poursuivis par le parquet de Cayenne pour pollution environnementale.
Pour en savoir plus sur ce projet, lire la tribune publiée par Libération en cliquant ici.
Le collectif Or de question qui regroupe des ONG locales et nationales, demande au gouvernement français l’arrêt immédiat des projets de méga-industrie minière. L’économie guyanaise doit s’orienter vers un développement écologiquement et socialement soutenable.
Leur pétition a déjà recueilli plus de 500 000 signatures.
Pour la signer, vous aussi, Cliquer ici.

- 15 mai : Bien nommer les choses...

.

.

.

.

.

.

.

.

- 14 mai : Lu dans Ouest-France

.

.

.

.
- 12 mai : Climat : stop à l’argent sale (Greenpeace)
Emmanuel Macron, qui entre aujourd’hui dans sa quatrième année de mandat, n’a toujours rien fait pour diminuer l’empreinte carbone de notre pays et n’a pas contraint les entreprises françaises à respecter l’Accord de Paris. Alors que la planète brûle, les pollueurs ne doivent plus s’enrichir sur le dos de l’environnement. Nous pouvons dès maintenant les stopper.
Il faut agir : il est temps d’appliquer l’Accord de Paris aux multinationales en leur fixant des objectifs annuels et contraignants de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, sous peine d’une interdiction ferme de verser des dividendes à leurs actionnaires. C’est une manière efficace de détruire l’intérêt des marchés financiers pour les activités climaticides.
Pour prendre part à cette action, cliquer ici.

- 12 mai : gestes barrière...

.

.

.

.

- 10 mai : Pour rester chez soi, il faut un chez soi ... suite
Suite à cette pétition demandant d’héberger tous les sans abri, qui a recueilli 59 000 signatures, un courrier a été reçu du ministre Julien Denormandie pour expliquer les action réalisées.
Les initiateurs de la pétition ont répondu, par exemple, : "Comme vous le dites vous-même, "Malgré l’effort constant de l’Etat, des collectivités et des associations, il reste des personnes à la rue".
C’est de cela justement que nous ne nous satisfaisons pas.
Les associations signataires de notre pétition travaillent depuis des années, voire des décennies, pour que cela change. Mais rien ne change.
(...)
Partout en France, des gens restent à la rue. (...)
C’est pourquoi, tous les signataires de notre pétition demandent un logement digne et inconditionnel pour tous, pour aujourd’hui et pour demain !"
Vous aussi, vous pouvez signer cette pétition en cliquant ici.

- 3 mai : Pour encadrer le prix des masques
Après avoir dit que le masque ne servait à rien pour les non malades, il devient conseillé et même obligatoire dans les transports en commun. Dont acte.
Mais quid du prix des masques ? Tout le monder doit en recevoir, ou tout au moins en acheter à bas prix.
Or le gouvernement n’encadre que le prix des masques jetables en papier (4 heures maximum) à 0,95€ (près de 1€ !). Les pauvres devront-ils choisir entre en acheter ou manger ? Quant aux masques lavables, les prix (non encadrés) peuvent aller jusqu’à 5 ou 10 € .
C’est une question de santé publique, les masques sont un produit de première nécessité, il faut encadrer le prix des masques. Par ailleurs, les assurances enregistrent des profits record puisqu’elles perçoivent le même niveau de primes alors qu’elles doivent rembourser moins de sinistres (baisse des accidents de la route, réduction des cambriolages...). "Les assurances doivent être au rendez-vous" a annoncé le Président de la République. Un impôt exceptionnel sur ces profits permettrait de financer la mise à disposition de masques pour les personnes en détresse économique.
Pour signer la pétition exigeant le plafonnement des prix des masques et la gratuité pour les plus pauvres, cliquer ici

- 1er mai : manif des enseignants...

- 27 avril : Lettre électronique de ’Ensemble Pour Sainte-Luce’
(...)"Les colistiers de la liste Ensemble pour Sainte-Luce, poursuivent leur réflexion sur le programme et également sur des propositions d’actions que nous pourrions mener dans cette période si particulière. Il s’agit pour nous, avant tout, d’anticiper « l’après-crise ». Pat ailleurs, nous avons d’ailleurs déjà pris plusieurs initiatives :
- lancement d’un appel à confection de masques. Pour lire l’appel, cliquer ici,
- réalisation de dessins par les enfants pour les résidents de la maison de retraite,
- réflexion au sujet d’une initiative « confidences de confinés » pour récolter des témoignages de la vie quotidienne pendant cette période de confinement avec la création prochaine d’un blog sur des témoignages de Lucéens,
- réflexion sur les mesures à prendre pour réussir au mieux le déconfinement dans la commune (écoles, crèches…) à partir du 11 mai,
- ouverture d’une page spéciale « Covid 19 » sur notre site avec des informations utiles régulièrement actualisées. Lien vers cette page : cliquer ici
Pendant cette crise, nous avons choisi de privilégier l’action et le travail en commun,
[avec la majorité municipale] plutôt que la polémique,(...)"
Pour lire l’écho donné par Ouest-France à cette information, cliquer ici.

- 27 avril : Un inspecteur du travail mis à pied par ’sa’ ministre
Depuis le 15 avril Anthony Smith, un inspecteur du travail de la Marne, ancien secrétaire général de la CGT-TEFP (travail emploi formation professionnelle), membre de son bureau national et représentant des inspecteurs du travail a été mis à pied par la Ministre du Travail Muriel Pénicaud.
Que lui reproche-t-on ? D’avoir prescrit l’utilisation de masques pour les aides à domicile, tout en adressant régulièrement des lettres de rappel de la règlementation aux entreprises de son secteur. En réalité, Anthony Smith a simplement fait son travail : protéger les salariés.
Exigeons la levée immédiate des sanctions contre Anthony !
Pour lire le tract intersyndical sur cette affaire, cliquer ici.
Pour signer la pétition (déjà signée par 108 000 personnes) cliquer ici.

- 27 avril : Lettre électronique de ’Ensemble Pour Sainte-Luce’
(...)"Les colistiers de la liste Ensemble pour Sainte-Luce, poursuivent leur réflexion sur le programme et également sur des propositions d’actions que nous pourrions mener dans cette période si particulière. Il s’agit pour nous, avant tout, d’anticiper « l’après-crise ». Pat ailleurs, nous avons d’ailleurs déjà pris plusieurs initiatives :
- lancement d’un appel à confection de masques,
- réalisation de dessins par les enfants pour les résidents de la maison de retraite,
- réflexion au sujet d’une initiative « confidences de confinés » pour récolter des témoignages de la vie quotidienne pendant cette période de confinement avec la création prochaine d’un blog sur des témoignages de Lucéens,
- réflexion sur les mesures à prendre pour réussir au mieux le déconfinement dans la commune (écoles, crèches…) à partir du 11 mai,
- ouverture d’une page spéciale « Covid 19 » sur notre site avec des informations utiles régulièrement actualisées. Lien vers cette page : cliquer ici
Pendant cette crise, nous avons choisi de privilégier l’action et le travail en commun,
[avec la majorité municipale] plutôt que la polémique,(...)"

- 27 avril : Revirement du gouvernement sur les paradis fiscaux
Jeudi, Bruno Le Maire a annoncé qu’il n’y aurait pas d’aide de l’Etat pour les entreprises françaises ayant leur siège ou des filiales dans un paradis fiscal. Pourtant, presque au même moment à l’Assemblée nationale, la majorité a écarté cet amendement du projet de loi de finances rectificative.
Exigeons du gouvernement français que les aides publiques (notamment celles au chômage partiel) ne soient pas allouées à des entreprises qui versent encore des dividendes, qui rachètent leurs actions et qui sont toujours présentes dans les paradis fiscaux !
Pour cela, signer la pétition en cliquant ici.

- 25 avril : Macron et l’agriculture industrielle
La visite du président Macron jeudi dernier dans un symbole de l’agriculture industrielle, où fruits et légumes sont cultivés sans terre, mais avec une nourriture artificielle, a provoqué des remous. La visite par Emmanuel Macron de serres de tomates à Cléder (29) a mis en avant "le modèle agricole le plus déconnecté du monde vivant ", selon la Fédération nationale d’agriculture biologique, qui dénonce "l’absence totale de vision écologique de l’Élysée".

- 24 avril : La crise de l’hôpital public en 3minutes 35
C’est une analyse claire et rapide, par une vidéo de 3 mn35.
Pour la visionner, cliquer ici.

- 24 avril : Des nouvelles de l’incendie à Tchernobyl
Nouveau communiqué du laboratoire indépendant de la CRIIRAD.
Le niveau de contamination de l’air en France, par les panaches issus des incendies qui se sont déroulés du 4 avril à ce jour en Ukraine n’est pas un sujet d’inquiétude : l’activité moyenne du césium 137 dans l’air est restée très faible.
A Kiev, la concentration en césium 137 (radioactif) dans l’air , a augmenté ponctuellement certains jours de plus de 700 fois au-dessus du niveau « habituel », mais pas suffisante pour entraîner une augmentation mesurable du niveau de rayonnement gamma ambiant. Mais on ne dispose pas de tous les éléments pour faire une évaluation complète, en particulier les teneurs en plutonium, américium, strontium 90.
A Tchehnobyl, il y a inquiétude pour les pompiers, militaires et autres personnes qui interviennent directement dans la zone d’exclusion, et également pour les habitants des zones proches. De plus, il n’y a pas d’information sur le strontium 90 ainsi que les transuraniens (plutonium et américium) qui sont très radiotoxiques.
Les incendies semblent maintenant maitrisés, mais ils se sont approchés à moins d’un kilomètre de la centrale accidentée. La CRIIRAD est inquiète sur la sûreté des installations nucléaires et des entreposages de déchets qui sont particulièrement nombreux dans la zone d’exclusion. Alerte aussi sur les systèmes électriques de refroidissement des combustibles irradiés entreposés en piscine.

- 23 avril : Le Medef et l’intérêt général
Le Medef vient d’adresser une demande au gouvernement de reporter l’application de règlements concernant la transition écologique et énergétique concernant la limitation de la pollution des automobiles pour améliorer la qualité de l’air, l’interdiction de détruire des invendus, l’application de la stratégie bas carbone, et l’application du principe pollueur -payeur dans certains cas, …
On ne saurait trop conseiller au gouvernement de subordonner sa réponse à celle de deux acteurs déterminants en matière de climat :
- Le soleil pour lui demander de la mettre un peu en veilleuse,
- le gaz carbonique, pour lui demander de cesser un peu de se répandre dans l’atmosphère,
de façon à laisser le temps aux grands groupes capitalistiques, représentés par le Medef, de rétablir le niveau de leurs profits… Ils comprendront bien qu’il y va de l’intérêt général !

- 23 avril : Le rôle de la Banque Européenne d’Investissement
En novembre dernier, la Banque européenne d’investissement (BEI) a décidé de renoncer au financement des combustibles fossiles. En ce moment même, la BEI demande au public ce qu’il pense de sa feuille de route à long terme pour devenir la "Banque de l’Union Européenne pour le climat".
Leur consultation en ligne n’est ouverte que jusqu’à ce vendredi 24 avril, et nous devons nous assurer que cette institution publique entende haut et fort les priorités des citoyens européens.
Grâce à un modèle de lettre, ’350.org’ rendu très facile de faire entendre votre voix dans cette consultation. Vous pouvez dire à la banque combien il est important de faire ce bon choix et d’assurer une réponse juste de l’Europe et du monde après la pandémie.
Contenu de la lettre (en anglais) :
- Combler les lacunes qui subsistent en matière de financement des énergies fossiles
- Utiliser la contribution de la BEI au plan de relance économique lié au Covid-19 pour mettre en place un véritable "Green Deal" européen, qui soutienne les travailleurs et les services publics et une transition rapide vers les énergies renouvelables, en Europe et au-delà ;
- Assurer un financement solide et équitable de la transition pour les travailleurs et les communautés qui dépendent des combustibles fossiles.
Pour envoyer ce mail, recopiez le modèle (par copier/coller). Pour ouvrir le modèle, cliquer ici.

- 23 avril : pas de sécurité sanitaire chez MacDo
McDonald’s est en train de rouvrir 30 restaurants partout en France. Pourtant, dans les 12 restaurants restés ouverts depuis mi-mars, les équipes n’ont ni gants, ni masques, et les distances de sécurité ne sont pas respectées. Signez la pétition pour demander aux grandes entreprises comme McDonald’s d’arrêter de jouer avec la santé de leurs employé·es !
Pour signer la pétition, cliquer ici.

- 18 avril : Les condition de sortie du confinement
Interviewé parle quotidien italien La republicca et par France Inter, le Pr Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique chargé d’éclairer le gouvernement sur cette crise sanitaire, a émis quelques bémol sur la promesse du président Macron d’entamer le déconfinement le 11 mai.
En évoquant les masques, il a déclaré « Je suis extrêmement clair : si on n’a pas les prérequis il faut rester confinés (...) ». Et à propos des test, il a exprimé ses doutes : dans les zones les plus infectées on est à environ10 % d’immunité, soit très loin des 60 % nécessaires pour stopper l’épidémie. D’autant plus que l’immunité de tous les anciens malades ne semble pas tout à fait avérée.
Cela nous oblige à revenir à la dernière déclaration télévisée du président Macron : plutôt que de marteler cette date du 11 mai (comme il avait martelé « Nous sommes en guerre »), il aurait paru plus sérieux d’évoquer une sortie possible à la mi mai, SI plusieurs conditions étaient réalisées (masques et tests en nombre, baisse confirmée des admission et décès, …), de préciser les étapes de ce déconfinement, ainsi que les objectifs d’une relance économique et des débats à ouvrir (et comment)...

- 16 avril : Justice pour les médecins étrangers
"Ces médecins à diplôme étranger qui luttent au quotidien méritent la reconnaissance de la République pour leur engagement en première ligne alors que leur salaire est souvent dérisoire par rapport à ceux de leurs collègues, et qu’ils risquent de retourner à la précarité et à l’incertitude sur leur avenir en France une fois la crise surmontée.". La pétition adressée au président et premier ministre demande "d’engager immédiatement l’intégration pleine et entière dans le système de santé (égalité de statut, de déroulement de carrière et de rémunération, avec une reconnaissance immédiate fondée sur les attestations de services effectués pendant la crise)".
Pour la signer, cliquer ici.

- 15 avril : Incendie inquiétant à Tchernobyl
Grâce aux pluies et aux interventions des pompiers, ces incendies, qui étaient à quelques centaines de mètre de la centrale nucléaire de Tchernobyl, sont arrêtés.
Mais, d’après la CRIIRAD (laboratoire indépendant), ils "ont entraîné une augmentation ponctuelle de plus de 700 fois* de la concentration en césium 137 dans l’air de la ville de Kiev située à plus de 100 kilomètres au sud de la centrale de Tchernobyl. De nombreuses questions restent posées sur l’impact radiologique de ces incendies pour les pompiers, les populations riveraines, (...)"
D’après la CRIIRAD, les prélèvements effectués dans les balises de surveillance de Roman-sur-Isère et Montélimar, les traces de Césium 137 restent en dessous des limites de détection (< 6 µBq/m3).
Pour lire le communiqué complet de la CRIIRAD, cliquer ici.

- 13 avril : Brétignolles/Mer : La ZAD démantelée manu militari en plein confinement
Un grand nombre de gendarmes guidés par hélicoptère ont démantelé la « ZAD de la Dune » le 8 avril, en pleine période de confinement.
Suite à cela, des élus et du personnel municipal, accompagnés d’environ 70 volontaires brétignollais , ont participé à une opération commando de démantèlement du camp en incendiant et vandalisant les biens des occupants de la ZAD.
C’était donc, aux yeux du Préfet et du Maire, la chose la plus urgente à faire, sans tenir compte du confinement !….
Pour lire l’article de Reporterre, cliquer ici
ATTAC44 est solidaire avec la ZAD de la Dune et exprime son opposition au projet de port de Brétignolles. La mobilisation contre ce projet et malgré cette expulsion ne cessera pas.
EELV Pays de la Loire écrit : « Le monde d’après devra être celui qui se prépare à affronter le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Nous avons besoin de préserver nos territoires et nos traits de côte. Plus que jamais, nous veillerons à ce que les atteintes à l’environnement ne se démultiplient pas. »

- 12 avril : Recette de pâte au chocolat à tartiner SANS HUILE
Cette période de confinement nous donne un peu plus de temps pour cuisiner (et moins de facilité pour faire des courses). Voici une recette de pâte à tartiner écologique, sans huile et bonne pour la santé, et remplacera sans problème une pâte célèbre à bas d’huile de palme. Cette recette marche bien : je l’ai expérimenté auprès de mes 7 petits enfants.
Dans un premier temps, on fait une pâte à base de ... haricots blancs, qui sera utilisée pour la chocolade (pâte à tartiner), mais qui peut aussi servir de base à un gâteau fondant au chocolat (le haricolat).
Vous aurez les deux recettes en cliquant sur le lien suivant cliquer ici.

- 9 avril : Plus jamais çà ! Signons pour le jour d’après
Oxfam France vient de sortir un rapport : dans le monde, la crise du coronavirus pourrait faire basculer un demi-milliard de personnes supplémentaires dans la pauvreté.
En France, nous avons lancé hier une pétition nationale avec 14 autres organisations pour défendre 4 mesures d’urgence et 3 de long terme, les plus à même de sauver des vies, soutenir les plus vulnérables et répondre durablement à la crise sociale et climatique. (Action Non-Violente COP 21, Alternatiba, les Amis de la Terre France, Attac France, CCFD Terre Solidaire, Confédération paysanne, CGT, Convergence nationale des Services Publics, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fondation Copernic, Greenpeace France, Oxfam France, Reclaim Finance, Union syndicale Solidaires, 350.org)
La crise sanitaire actuelle a mis le monde à l’arrêt tout en le précipitant dans l’urgence : celle de sauver des vies. Celle, aussi, de repenser et reconstruire un système qui, la preuve vient d’en être dramatiquement donnée, ne mène qu’à l’impasse.
Pour lire les mesures demandées, cliquer ici.
Pour signer la pétition, cliquer ici.

- 8 avril : Non au sauvetage inconditionnel du secteur aérien
Depuis deux semaines, les compagnies aériennes, qui ont vu leur activité réduite de 70 à 90 % . Plusieurs États ont déjà pris des mesures de soutien au secteur, comme les États-Unis qui ont annoncé fin mars un plan de 50 milliards de dollars destiné aux compagnies aériennes.
En France, le Gouvernement a décidé mercredi dernier de reporter le prélèvement de certaines taxes dues par les compagnies aériennes et d’étaler leur remboursement en 2021 et 2022, avec l’aval de Bruxelles. Une aide financière plus massive en soutien d’Air France-KLM est également envisagée.
Une mobilisation internationale des ONG environnementales
Face à ces plans de sauvetage, de très nombreuses ONG se mobilisent, considérant qu’en échange de ces sommes d’argent public octroyées en période difficile, les compagnies aériennes doivent accepter des réglementations plus strictes et payer leur juste part de taxes lorsque la crise sera passée. Une lettre ouverte adressée aux gouvernements, associée à une pétition internationale, est publiée ce lundi par plus de 250 ONG.
Nous demandons :
1. Priorité aux employés
2. Une transition juste vers une mobilité respectueuse du climat
3. Pas de sauvetages sans une fin des exemptions fiscales
Pour plus de précisions et pour signer la pétition cliquer ici ;

- 6 avril : Les ‘globalisateurs’ à l’oeuvre :
L’annonce de Bruno Latour, prévoyant que ceux qu’il appelle les ‘globalisateurs’ vont profiter de la situation pour « se défaire du reste de l’État providence, du filet de sécurité des plus pauvres, de ce qui demeure encore des réglementations contre la pollution  » se trouve vérifié. Pour relire l’article, cliquer ici
Ouest-France de ce 6 avril énumère ces mesures déjà prise dans le monde :
- L’Etat américain vient de suspendre les lois environnementales traitant de la pollution de l’air et l’eau. L’administration Trump a également réduit les normes d’émission polluantes des voitures.
- Au nom de la crise sanitaire, la Pologne et la République Tchèque demandent l’abandon du pacte vert européen qui doit faire émerger une économie post-carbone.
- L’Indonésie a supprimé le contrôle sur le bois précieux des forêts tropicales commercialisé. Autrement dit, la fraude est légalisée…
- En France, dans plusieurs grandes villes comme à Paris, il n’y a plus de tri des déchets recyclables. D’autre part, les très petites avancées sur l’épandage des pesticides de synthèse (recul de 5 ou 10 mètres des habitations) sont remises en cause par la FNSEA. Et c’est déjà le cas dans 25 départements du Grand Ouest !

Les pollueurs ne renoncent jamais ! A nous d’être vigilants dès maintenant.

.

- 4 avril : Promenade ...

.

.

.

.

- 1er avril : Les EHPAD tirent la sonnette d’alarme.
Hier, le bilan des décès du Covid-19 s’élevait à plus de 3 500 personnes. Mais depuis le début de la crise sanitaire, seuls les décès en milieu hospitalier sont comptabilisés. Le décompte ne prend pas en compte les décès dans les Ehpad. Valérie vient de lancer une pétition pour que nos aînés ne meurent plus dans l’indifférence nationale. Signez sa pétition ‘Comptabiliser les décès COVID-19 en EHPAD pour la dignité des personnes âgéesen cliquanr ici.

- 31 mars : allons-nous bientôt manquer de bouteilles d’oxygène pour soigner les malades atteints du Covid-19 ?
L’usine de Luxfer Gerzat est l’unique producteur européen de bouteilles d’oxygène médical. Pourtant il y a un an, la direction de Luxfer a décidé de fermer définitivement l’usine et de licencier tous les effectifs malgré des bénéfices en augmentation de 55%.
Aujourd’hui, Alex et les ex salarié-es de l’usine demandent la nationalisation et la réouverture de la production pour éviter la pénurie au moment où les hôpitaux et les malades en ont le plus besoin. Aidez-les !
Une pétition à l’attention du président Macron a déjà recueilli 115350 signatures.
Pour signer cette pétition, cliquer ici.

- 31 mars : Débat autour de l’ouverture du marché hebdomadaire de Sainte-Luce
Un débat s’est déroulé à propos de cette ouverture sur le site facebooik de la mairie de Sainte-Luce :
Sous le titre « le centre-ville », avec l’intervention de Sophie Dnx (?) qui écrit par exemple « J’en ai vraiment marre de lire des commentaires négatifs de tous les soutiens le la liste Ensemble pour Sainte-Luce a mon humble avis le temps n’est pas à la politique ! (...) ».
En recherchant les autres messages, on trouve la réponse de la liste Ensemble pour Sainte-Luce (pour la lire cliquer ici), ainsi que la mienne.
Pour que les choses soient claires, voici la mienne :
« A Sophie Dnx : « le temps n’est pas à la politique », écrivez-vous, mais vous faites exactement le contraire, puisque, selon vous, être contre l’ouverture du marché, c’est le signe qu’on est partisan de la liste « Ensemble pour Saite-Luce » !
Pour ma part, je suis un client régulier et un soutien fidèle du marché hebdomadaire. J’approuve donc la décision de maintenir ce marché, qui se déroule dans des conditions sanitaires aussi sûres (et peut être meilleures, pour le moment), que dans les supermarchés.
Mais c’est une position tout à fait personnelle : d’autres personnes de la liste menée par Anthony Descloziers sont sans doute en désaccord avec moi.
Mais chaque citoyen a le droit d’avoir un avis dès lors qu’il admet l’avis des autres et qu’il respecte les consignes de confinement pour le bien de tous.
De ce point de vue, samedi dernier, j’ai été surpris que Monsieur le maire passe toute la matinée à tourner autour du marché, discuter avec tout le monde, …, alors que la police municipale (avec masque) était très attentive au respect des consignes de sécurité et alors que les recommandations nationales invitent les personnes de plus de 70 ans (dont je fais partie) à limiter les sorties plus que les autres. Je ne suis pas certain que cela soit un bon exemple.
Et je vous signale que cette interrogation très concrète n’a strictement rien à voir avec telle ou telle étiquette politique.
Cordialement. Patrick Cotrel. »
.

.

- 31 mars : Dangers...
.

.

- 30 mars ; Selon Le Monde, Coronavirus : la pollution de l’air est un « facteur aggravant », alertent médecins et chercheurs
Les épandages agricoles ont été à l’origine de pics de pollution en Ile-de-France et dans le Grand-Est ce week-end. Un collectif appelle l’Etat à les « limiter drastiquement ».
Ce week-end, un premier épisode de pollution printanier a été constaté en plusieurs points du territoire, notamment en Ile-de-France et dans le Grand-Est, les deux régions les plus touchées par la propagation de l’épidémie de Covid-19. Car, si les mesures de confinement ont permis de réduire la pollution liée au trafic routier avec une chute spectaculaire des émissions d’oxydes d’azote, elles n’ont pas eu d’effet sur les niveaux de particules fines, les plus dangereuses pour la santé, car elles pénètrent profondément dans les voies respiratoires.
Outre le chauffage résidentiel au bois, cet épisode de pollution se caractérise par « une part importante de particules secondaires formées à partir d’ammoniac et d’oxydes d’azote, l’ammoniac étant issu majoritairement des épandages de fertilisants (=engrais chimiques épandus actuellement dans les champs) », rappelle Atmo Grand-Est, l’organisme chargé de la surveillance de la pollution de l’air dans la région. « une exposition chronique à la pollution de l’air est un facteur aggravant des impacts sanitaires lors de la contagion par le Covid-19 ».

Pour lire l’article du Monde, cliquer ici.

- 29 mars : Interview de Gaël Giraud, économiste, sur la sortie de crise
Regard critique de Gaël Giraud sur la spécificité de cette crise et les remises en cause indispensables à la sortie de la crise actuelle.
Pour écouter cet entretien, cliquer ici et pointer sur 2h20 après le début de l’émission.

- 28 mars : L’arroseur arrosé. Mais quelles éclaboussures ?
Le premier ministre anglais, Boris Johnson, était opposé aux mesure de confinement obligatoire. Il parlait même de laisser l’ensemble de la population être infecté pour avoir une immunisation générale… Et il ne manquait pas de serrer de très nombreuses mains pour bien illustrer sa conviction.
Las ! Le voilà lui-même infecté, ainsi que son ministre de la santé. Souhaitons lui, quand-même qu’il s’agisse d’une forme bénigne de la maladie.
Mais on ne peut s’empêcher de poser la question : combien de personnes a-t-il infecté ???

- 28 mars : Coronavirus et pays pauvres : plusieurs appels...

  • Appel de Oxfam France :
    "Aujourd’hui, face à l’épidémie de coronavirus, le constat est clair et le risque humanitaire réel : la moitié de la planète n’a pas accès à des services de santé de base. Endiguer l’épidémie avant qu’elle n’atteigne les zones les plus fragiles du globe est une priorité."
    Pour lire l’appel de Oxfam, cliquer ici.
  • Appel d’Amnesty International :
    “Tandis que la pandémie de coronavirus se propage à travers le monde, il est urgent d’agir afin de sauver les vies d’un nombre incalculable de Syriens à risque.”
    (Kristyan Benedict, responsable de la réponse aux crises pour Amnesty International)
    Pour lire la lettre d’Amnesty, cliquer ici.
  • Et aussi : Médecins du Monde site
    L’Union des Organismes de Secours et Soins Médicaux (Syrie) : pour lire la lettre, cliquer ici
    Les Restau du coeur cliquer ici.

- 27 mars : La mairie de Sainte-Luce condamnée
Le juge des référés du tribunal Administratif de Nantes vient de condamner, le 23 mars, la mairie de Sainte-Luce à verser une astreinte de 2000€ à chacune des 5 familles roms qui s’étaient vu refuser la délivrance une attestation de domiciliation sur la commune.
Ces familles sont présentes depuis 2018 sur le campement de la route de la Haute Madeleine. Lassés par le refus de la mairie de leur établir cette attestation, elles ont porté l’affaire en référé devant le tribunal administratif en janvier. Ce tribunal leur a donné raison, mais le maire a persisté dans son refus. Nouveau jugement en référé le 11 février dans le même sens, assorti d’une astreinte de 200 € par jour de retard pour chaque famille.
Et ce n’est que le 25 février qu’elles ont reçue cette attestation.
Du coup, leur avocate leur a conseillé de réclamer l’astreinte pour les 14 jours de retard depuis le dernier jugement. Et c’est ce nouveau jugement en référé qui a ordonné le paiement par la mairie de 2000€ par famille.

Précisons que ce certificat est un droit pour les personnes dans domicile fixe. Il permet de recevoir du courrier, de s’inscrire à Pôle Emploi, d’inscrire les enfants dans les écoles, de voter... Ce début d’existence administrative est inscrit dans le droit français.
A Nantes, par exemple, les SDF bénéficient de ce droit et sont domiciliés au CCAS. Outre les facilités citées plus haut, ces personnes peuvent aussi être informés de différents services mis à leur disposition (repas, bains douches, ...) et d’en bénéficier…

Comme quoi, l’entêtement à ne pas appliquer la loi peut se révéler coûteuse...

- 26 mars : le délai maximal de démarrage de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Selon Le monde, Un décret en date du 27 mars doit repousser le délai maximum de fin de ce chantier catastrophe. Rappel : le chantier a démarré en 2007, devait être terminé en 2013, pour un coût de 3,5 Milliards €. Si la nouvelle date est respectée, il y aura eu 14 ans de retard et un quadruplement du coût.
Mais il reste encore des étapes à franchir, comme la validation par l’Autorité de Sûreté Nucléaire de la technologie du robot qui va procéder à la reprise des soudures. Sans compter l’impact du coronavirus qui ralentit le chantier.
De plus, La date de 2024 est importante pour une autre raison pour Flamanville : à cette date, EDF devra également remplacer le couvercle de la cuve du réacteur, dont l’acier est jugé défectueux et non conforme par l’ASN...

- 24 mars : poème d’espoir...
"C’était en mars 2020
"Les rues étaient vides, les magasins fermaient,
..........Les gens ne pouvaient plus sortir.
.........Mais le printemps n’en savait rien…
"
Pour lire la suite, cliquer ici.

- 23 mars : Tribune de Geneviève Lebouteux
"Le virus a placé toute la planète en mode pause. Et si nous mettions à profit ce ’repos forcé’ pour revisiter nos valeurs et prendre conscience de l’unité du monde."
Tel est le thème de la tribune de Geneviève Lebouteux (ancienne conseillère régionale écologiste) publiée ce matin par Ouest-France.
Pour télécharger la tribune, cliquer ici.

- 22 mars : Réfléchir ...
Pour visualiser cette vidéo de 3 minutes de Fred Vargas (voix de Charlotte Gainsbourg), cliquer ici.
Attendre quelques secondes pour le téléchargement...
.
Pour réfléchir, aussi, vous pouvez consulter le blog de Jean Dominique Michel, (anthropologue, consultant et entrepreneur, Jean-Dominique explore depuis trois décennies les déterminants de la santé et de la performance humaine. Il a occupé différentes positions de direction et d’administration de sociétés et créé des dispositifs et structures innovants dans les secteur privé et parapublic.
Auteur prolifique, conférencier apprécié, il a été invité à enseigner dans une quinzaine de programmes universitaires et de hautes écoles. Il est régulièrement sollicité par des médias de la presse écrite, radiophonique et télévisée pour apporter des éclairages sur les évolutions de notre société), en cliquant ici.

- 22 mars : Rire de tout...

.
.

.
.

.

.

.

- 19 mars : Et pendant ce temps... le lobby des pesticides s’active en coulisse !
Le 27 novembre 2019, à la suite d’une procédure judiciaire engagée par Agir pour l’Environnement et l’Union Nationale de l’Apiculture Française, le tribunal administratif de Nice a annulé l’autorisation de mise sur le marché de deux insecticides "tueurs d’abeilles" commercialisés par la Dow Agrosciences, filiale de la multinationale de sinistre mémoire Dow Chemical (à l’origine de la catastrophe de Bhopal).

PNG - 69.6 ko

Lundi dernier, en pleine période de confinement, nous avons eu la désagréable surprise de recevoir un courrier émanant de la cour d’appel administrative de Marseille nous informant que DowAgrosciences faisait appel de la décision, espérant ainsi pouvoir commercialiser en catimini ses deux insecticides !
Avec nos amis de l’UNAF, et malgré la période compliquée que nous vivons toutes et tous, Agir pour l’Environnement va faire appel à son avocat afin d’empêcher DowAgrosciences de nous imposer deux insecticides "tueurs d’abeilles".
Pour soutenir financièrement Agir Pour l’Environnement, cliquer ici.

- 18 mars : Attestation pour sortir de chez vous
Pour télécharger le modèle d’attestation à remplir pour sortir de chez vous (format word), cliquer ici.

- 18 mars : Attention à tous les virus !
Trump a qualifié de covid-19 de ’virus chinois’. D’autre part, aux USA, la vente d’armes individuelles et de munitions bat des records…
Il va falloir faire attention à ne pas se laisser envahir par le virus de la bêtise ... que nous éviterons de nommer ’virus américain’ !

- 18 mars : élection = mascarade ?
Agnès Buzyn estime que ce premier tour des élections municipales a été une ’mascarade’ : elle avait alerté le gouvernement dès janvier de la gravité de la crise sanitaire.
C’est vrai qu’on a tout vu, lors de ce premier tour … Y compris une ministre de la santé qui a déserté son poste, alors qu’elle était consciente du danger qui nous attendait !

- 14 mars : Ensemble, sortons Total de Polytechnique !
Total prévoit de construire le site de sa Direction Recherche et Innovation au sein de Polytechnique !
C’est du jamais vu : un projet 10 000 m² en plein coeur de l’école où s’installeraient 250 salariés de Total. Dès qu’ils ont pris connaissance de ce projet, une majorité d’étudiantes et étudiants a exprimé son opposition.
Il y urgence, les travaux menacent de commencer sous peu.
Total n’a rien à faire à Polytechnique, ni dans aucune institution ayant le devoir de défendre l’intérêt général : faites le savoir au président de l’école en signant cette pétition. Pour ceà, cliquer ici.

- 13 mars : Crédit Mutuel en route vers la sortie du charbon
Selon Oxfam France, les banques françaises orientent encore 70 % de leurs financements énergétiques vers les fossiles. "Mais la nouvelle stratégie climat du Crédit Mutuel, qui tend vers une tolérance zéro vis-à-vis de l’expansion du secteur du charbon, est une avancée incontournable vers la transition énergétique et un exemple à suivre pour les autres banques françaises."
Le Crédit Mutuel devrait faire preuve de la même exigence en ce qui concerne les secteurs du gaz et du pétrole. "En revanche, la stratégie annoncée en matière de sortie du charbon est actuellement la plus ambitieuse parmi les banques françaises. BNP Paribas et Société Générale devraient notamment s’en inspirer, puisque chacune de ces deux banques a, à elle seule, une empreinte carbone supérieure à celle du territoire français."

- 12 mars : Violences policières à Paris
Suite à la répression des mouvements féministes dénonçant les violences de genre à la veille du 8 mars 2020, une pétition demande la démission du Préfet de police de Paris.
En effet, la doctrine de maintien de l’ordre adoptée par le Préfet de Police depuis sa nomination le 20 mars 2019, se caractérise par des consignes illégales données aux forces de l’ordre d’ «  impacter les manifestants », de réaliser des « manœuvres d’encagement » et par l’insuffisance de l’encadrement de l’usage du lanceur de balle de défense (LBD) en violation de la décision du Conseil d’Etat du 1er février 2019.
Pour lire et signer la pétition, Cliquer ici.

- 10 mars : Le maire sortant à Sainte-Luce dénonce la « l’idéologisme » dangereux de l’écologie
Comme de nombreuses associations, Ecopôle (réseau d’une centaine d’associations agissant dans le domaine de l’environnement) interpelle les candidats-maires de l’agglomération nantaise sur leurs intentions en matière d’environnement. Ecopôle a publié les réponses, commune par commune.
Pour Sainte-Luce, deux candidats seulement ont répondu : JG Alix et A Desclozier. On peut les lire en cliquant ici.
Notons quand même que JG Alix, dans sa courte réponse, dénonce « l’idéologisme » écologique qui, selon lui, contient un danger de graves « dérives ». Pour sa part, sans remettre en cause la convention avec Ecopôle, le maire sortant déclare préférer la « politique des petits pas  ».
Chacun jugera ...

- 10 mars : Meeting de soutien à Julie Laernoes et Nantes Ensemble
L’écologie, c’est le moment ! Rendez-vous le 10 mars, dès 19h pour parler de Nantes après l’élection des écologistes le 22 mars prochain !

Nantes est prête. Nous aussi. Une Maire écologiste dans la 6ème plus grande ville de France, c’est le moment !

Je m’inscris au meeting en cliquant ici.

Pour lire la Newsletter de campagne de Nantes Ensemble, cliquer ici.

.
- pour télécharger les "débloque-notes" précédents 2020, cliquer ici
- pour télécharger les "débloque-notes" 2019, cliquer ici
- pour télécharger les "débloque-notes" 2018, cliquer ici
- pour télécharger les "débloque-notes" 2017, cliquer ici
- pour télécharger les "débloque-notes" 2016, cliquer ici
- pour télécharger les "débloque-notes" 2015, cliquer ici
- pour télécharger les "débloque-notes" 2014, cliquer ici
- Pour télécharger les "débloque-notes" 2013, cliquer ici
- Pour télécharger les "débloque-notes" 2012, cliquer ici
- Pour télécharger les "débloque-notes" 2011, cliquer ici
- Pour télécharger les "débloque-notes" 2010, cliquer ici

Messages

  • Pourquoi ne parlez vous pas des propos de vos amis du PS concernant la Tunisie (Mr Jospin)et des félicitations de Mis ter D S K sur la gestion de la Tunisie lors de la remise de sa décoration

    soyez parfois + objectif et moins impartial

  • A propos du rapport de l’Académie des Sciences

    Le rapport de l’Académie des Sciences sur les changements climatiques mérite - évidemment- une lecture attentive. Les journaux (et votre blog) ont quasiment tous titré que l’Académie des Sciences renvoyait Cl.Allègre à ses chères études en retenant le rôle majeur du CO2 endogène dans les changements. Il est exact que cette conclusion est écrite mais l’Académie pointe sur la difficulté de tirer des conclusions, le peu de fiabilité des modèles et elle suggère que de nombreuses observations soient réalisées avant de ... conclure définitivement ! C’est pour le moins curieux et on ne peut guère faire mieux dans l’art de se mordre la queue ! Il est également pointé le rôle majeur de l’eau (et du méthane) comme gaz à effet de serre, la contribution du CO2 étant tout à fait mineure ... On est loin des commentaires rapides qui ont été et sont diffusés ; en fait, l’incertitude reste importante et rien ne justifie le déchainement dans la chasse au CO2 sinon des positions idéologiques qui n’ont pas grand chose à voir avec la science.

    Voir en ligne : http://www.futuroscopie.com

  • en lisant
    "nier les avis des collectivités territoriales est un déni de démocratie, une offense à la libre administration des collectivités territoriales (...)".
    Mais si contester une décision de collectivités territoriales, c’est anti-démocratique, alors c’est quoi au juste, la démocratie ? Est-ce la leçon qu’il tiire des récents évènements dans le monde arabe ???"

    Le "monde arabe" a à Tunis son boulevard de la qualité de la vie, Ste Luce va perdre le sien, en centre-ville, qui maintenait la qualité de la vie des habitants.

    j’ai failli mourir de rire en me souvenant de la présentation houleuse du 07 juin et de la réponse de notre maire socialiste à la demande d’un référundun sur le futur plan de circulation à Ste Luce.

    Mais c’était une réponse socialiste pas verte à une demande démocratique, n’est-ce pas ?

    Allez j’arrête de taquiner...

    Voir en ligne : « Le Boulevard de la qualité de la vie »

  • je profite de votre blog pour signaler la présence en gare de Nantes, voie 53, jusqu’au 10/07/2011 du train des Idées portant le message du développement durable dans toute l’Europe.

    Plus de 50 projets de développement urbain durable venant de Hamburg et 50 idées planifiées dans 17 autres villes.

    Voir en ligne : Train des Idées de la capitale verte 2011, Hamburg

  • Merci pour la réponse à mon message auquel je me permets d’apporter quelques observations :

    Il me semble bien téméraire d’affirmer des avantages en terme de régularité et de rapidité pour un moyen de transport collectif qui n’est pas en site propre. Si comme vous l’indiquez le flux de circulation automobile explose, le chronobus sera ralenti, comme tout le monde ...et l’argent du contribuable dépensé pour rien.

    Vous ne répondez pas au fait que la station de la Souillarderie est complètement excentrée et demandera pour la plupart des voyageurs se rendant au travail 2 à 3 correspondances : j’ai longtemps pratiqué les transports en commun et je vous assure que le nombre de correspondances est un élément essentiel pour l’usage (ou non) des transports en commun.
    J’observe d’ailleurs que les grandes transversales chronobus de Nantes ne présentent pas ce défaut.

    Enfin vous semblez faire fi sans états d’âme de la tranquillité et de la sécurité des habitants concernés par les déports de circulation, ce qui me semble étonnant pour une équipe municipale qui a inscrit le citoyen au centre de sa politique.

    L’affaire me semble si mal engagée, avec ses rebondissements multiples, et les réticences tellement fortes que vous savez bien que le projet risque d’être retoqué par le tribunal administratif, ce qui ne serait pas non plus une bonne solution au regard du réel problème de circulation de la ville.

    Cordialement

  • Patrick,

    Concernant l’apprentissage et Mélanchon, je te conseille d’aller sur le site :

    http://www.placeaupeuple2012.fr/sarkozy-contrat-d%E2%80%99apprentissage-rompu/

    Tu verras notre position n’est pas celle que tu caricatures.

    Amicalement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.