Accueil > Blog > Le Débloque-Notes

Le Débloque-Notes

Petites réflexions sur l’actualité

jeudi 30 août 2018, par Patrick Cotrel -

- 14 sept. : Réfugiés de Nantes, Territoires44 appelle les maires et les conseillers municipaux du département à se mobiliser
"Les membres de Territoires44, élu-es de communes rurales pour la plupart et, pour certain-es, déjà investis dans l’accueil de réfugiés ont décidé, lors de leur réunion de rentrée à Monnières début septembre, d’apporter leur contribution dans la recherche de solutions concrètes d’accueil. Ils/elles proposent, avec le soutien de la préfecture de Loire-Atlantique, d’accueillir dignement des réfugiés."
"[Territoires44 appelle] l’ensemble des maires qui disposent d’un logement ou qui connaissent des particuliers disposant également de logements vacants et prêts à les suivre, à se mobiliser et à l’accompagner dans cette démarche."
Pour lire l’appel, cliquer ici.

- 14 sept. : Les écologistes et citoyens interpellent Johanna Rolland sur le projet de nouveau stade de foot-ball
Par un courrier en date du 5 septembre, les élus écologiste et citoyens de Nantes Métropole se sont étonnés d’apprendre par la presse la décision de la présidente de Nantes Métropole d’accepter le projet ’Yellopark’ de nouveau stade de football à la Beaujoire, alors que les éléments suivants n’ont pas été diffusés : bilan carbone du projet, modèle financier du projet, évaluation financière de l’administration des domaines, explication sur le loyer bas de la Beaujoire actuellement accordé au FCN. Pour lire le courrier, cliquer ici
Finalement, la décision de vente des terrains pour ce projet est reportée au Cnseil communautaire de décembre (au lieu du 5 octobre).
Ils ajoutent : Ce report doit être mis à profit par les porteurs du projet pour suivre les préconisations de la CNDP et communiquer les informations demandées : alternatives à la destruction de la Beaujoire, calcul détaillé du prix de cession des terrains, étude d’impact environnemental. Il s’agit d’éléments indispensables avant toute prise de décision. Opposants et défenseurs du projet devront ensuite avoir le temps d’un réel débat à partir de ces informations, sans tentative de passage en force de la part des porteurs de projet.

- 13 sept. : Ne pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages
Hier matin sur France Inter, Nicole Belloubet (ministre de la justice) a déclaré que l’affaire Benalla avait été instrumentalisée, alors qu’il ne s’agit que d’une dérive individuelle.
Ah bon ?
Mais alors, pourquoi y a-t-il un changement de Directeurs Général des Services de l’Elysée, avec une réorganisation complète de ces services ??...

- 12 sept. : Le Président Macron abdique devant Monsanto
Emmanuel Macron avait promis l’interdiction du glyphosate au plus tard en 2020 mais il est en train d’abdiquer sous la pression des industriels du toxique comme Monsanto.
Le projet de Loi Agriculture et Alimentation débattu à l’Assemblée nationale en ce moment offre l’opportunité de concrétiser cette promesse. Or, le gouvernement est en train de rompre cet engagement puisqu’il refuse de l’inscrire dans le projet de loi.
322 000 personnes ont déjà signé la pétition pour obtenir l’interdiction du glyphosate d’ici 2020.
Vous aussi, signez la pétition en cliquant ici.

- world cleanup day à Ste-L le 15 septembre
Grand nettoyage de Sainte-Luce-sur-Loire, dans le cadre de la journée mondiale "Nettoyons la planète", ouvert à tous, petits et grands de 14h30 à 16h30.
Organisé par CLEMENTINE, en partenariat avec la Bellevusienne, l’association de la Minais, les pieds rieurs, le RCN, avec le soutien de la Mairie
Pour participer à l’organisation, merci de s’inscrire par un message à mailto
Pour plus de précisions, cliquer ici

- 11 sept. : VENEZ PARTICIPER AUX ACTIVITES 2018/2019 du CDL
Le Conseil de Développement Lucéen (CDL) c’est :
- Un lieu autonome de la municipalité et de toute autre instance
- Un espace convivial d’échanges et d’informations respectant les idées de chacun
- Des Lucéens, volontaires et bénévoles, qui veulent développer la citoyenneté au quotidien et soumettre leurs avis à la municipalité.
Pour vous informer, donner vos avis, échanger avec d’autres Lucéens, rejoignez le Conseil de Développement Lucéen (avant le 30 septembre 2018). Inscrivez-vous par mail à cdl.sainteluce.citoyenne@gmail.com mailto
Pour plus de précisions, cliquer ici

- 7, 8 et 9 sept., à Plessé (44)

Conférences, tables rondes, ateliers cuisine, spectacles, agroécologie, fête de la vache nantaise, permaculture,...

- 3 sept. : APPEL DE NANTES À L’ÉTAT FRANÇAIS
Appel de Nantes pour une politique d’accueil et d’asile des réfugiés digne de la France
Eric CHALMEL (DIT FRAP) a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron

Pour une politique d’asile digne de la France, pour un accueil humain des réfugiés
Nous sommes des citoyens qui vivent à Nantes, confrontés au drame du nouveau « Calais » du square Daviais. Nous appelons l’État à créer immédiatement des places d’accueil dignes et en nombre suffisant, partout en France, pour que cesse ce scandale humanitaire qui déshonore notre pays.
Nous appelons tous les citoyens de bonne volonté à signer cet appel et à le relayer.
Pour lire la lettre et la signer, cliquer ici

- 26 août : Ecologiser l’économie
Intéressant édito de Dominique Seux (Directeur délégué de la rédaction du quotidien ’Les échos’) dans Ouest-France du 22 août 2018. Evoquant le réchauffement climatique, il constate que "Le système d’économie de marché tel qu’il fonctionne depuis plus d’un siècle a une responsabilité dans cette situation.’. ’ce type de croissance est devenu insoutenable dans la durée. Il consomme et épuise trop d’énergies qui dégradent la nature et compromettent l’avenir de l’humanité."
Il considère que les énormes masses de capitaux sont disponibles et que l’économie a les moyens de s’attaquer à cette question : "Décarboner les transports, réduirer partout les consommations d’énergies, remplacer les centrales polluantes par des énergies renouvelables ou plus propres, tout cela nécessite des investissements financiers colossaux. La chance est que le capitalisme en a les moyens."
Pour cela, les Etats doivent fixer des objectifs ambitieux et les peuples doivent faire pression au niveau mondial sur l’économie et le politique.
C’est bien là tout le problème !
Pour lire l’édito de Dominique
Seux, cliquer ici.

.

.

.

- 25 août : Rentrée difficile...

.

- 23 août : Valérie Pécresse et les Sans papiers (Reprise de l’article de Pierre Serne, ancien Vice Président de la région Ile de France chargé des transports et de la mobilité)
Avant mon post habituel sur le décompte de déni de justice contre les sans-papiers par V. Pécresse, sachez que nous venons d’apprendre qu’en plein mois d’août il a été annoncé par les opérateurs (SNCF, RATP et Optile) responsables de la mise en œuvre pratique de la billetique des transports franciliens au nom du STIF qu’il leur faudrait 13 MOIS pour remettre en place un navigo à tarif réduit pour les sans-papiers...!! 13 MOIS !!
Quand on crée de nouveaux tarifs en quelques semaines et qu’on a mis en œuvre le basculement technique de la révolution du pass navigo toutes zones en deux mois en 2015...
C’est non seulement un scandale dont on voit bien par qui il est dicté (n’est ce pas Mme la présidente Pécresse) mais c’est un formidable bras d’honneur à la justice administrative française et une belle saloperie supplémentaire à l’égard de 110 000 personnes en situation précaire qui attendent le retour de leur droit légal depuis plus de deux ans et demi !!
Que les grandes entreprises publiques de transport se fassent complice de cela (y compris en acceptant en plus les nouveaux critères illégaux demandés par Mme Pécresse) me laisse pantois et révolté.
Nouvelle bagarre judiciaire à mener donc... Mais je vais essayer de le faire en urgence.
Cela fait désormais 209 jours que Valérie Pécresse ne fait pas appliquer par Île-de-France Mobilités le jugement du tribunal administratif de Paris l’obligeant à redonner le droit à la solidarité transport (-50% sur le Navigo) aux personnes en situation de précarité bénéficiaires de l’Aide Médicale d’Etat (AME). La décision a pourtant été confirmée on ne peut plus clairement en appel et est bien d’application immédiate. Et les demandeurs se voient toujours répondre par l’Agence Solidarité Transport qui gère pour le STIF le système de réductions, invariablement, que leur attestation d’AME ne leur donne droit à rien... en toute illégalité et déni de justice.

- 21 août : Glyphosate : face à l’inaction du gouvernement, EELV agit en justice
Suite à la récente condamnation de Monsanto par la justice californienne, EELV entend contester en urgence en justice la légalité des autorisations de mise sur le marché (AMM) des produits à base de glyphosate autorisés en France.
EELV a donc déposé plusieurs recours contre des produits Roundup à base de glyphosate de Monsanto, ainsi que contre des produits d’un autre producteur, Nufarm, à base de glyphosate.
Pour les particuliers, EELV demande la suspension immédiate des autorisations. Pour les professionnels, EELV demande que l’Anses réexamine d’urgence les autorisations et qu’un plan de sortie du glyphosate.
Alors que le Grenelle de l’environnement promettait de diminuer de 50% l’usage des pesticides en France et que l’Accord de Paris implique une logique de développement de l’agriculture plus respectueuse de la nature et des humains, la France a vu son utilisation de pesticides augmenter de l’ordre de 15% environs. Il est temps que le gouvernement passe aux actes.
Pour lire le communiqué, cliquer ici.

- 20 août : Une BD sur l’EPR
Dans son numéro d’été 2018, La Revue Dessinée présente, entre autres sujets, une BD relatant les déboires de l’EPR de Flamanville et l’aberration du projet.
Bien fait et très pédagogique ! (exemple ci-dessous)

La Revue Dessinée, en vente dans les bonnes librairies (dont la librairie Les Lucettes à Sainte-Luce). Pour plus de détails : www.larevuedessinee.fr .

- 20 août : Pétition particules fines/oxydes d’azote
"Chaque année en France, 52.000 décès sont liés à la pollution de l’air, soit 145 personnes par jour. Pour couvrir le coût sanitaire (hospitalisations, consultations médicales, dépenses en médicaments, etc.), les Français doivent s’acquitter d’une facture médicale de 100 milliards d’euros", indique pour sa part l’association France Nature Environnement.
Le « laisser-faire », c’est le « laisser-mourir ».
Monsieur le Président de la République, Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, nous vous remercions de bien vouloir répondre aux légitimes inquiétudes des signataires de cette pétition en les informant du plan d’attaque que vous envisagez de lancer pour stopper au plus vite l’hécatombe perpétrée par la pollution de l’air par les particules fines.
Pour signer la pétition, cliquer ici

- 14 août : Bayer veut faire annuler l’interdiction des insecticides tueurs d’abeilles
Lorsque Bayer a obtenu le feu vert pour sa fusion avec Monsanto cette année, deux des sociétés les plus toxiques du monde ont réussi à unir leurs forces - malgré un inépuisable dossier de crimes environnementaux, du DDT à l’agent Orange.
URGENT : Bayer vient de relancer une offensive judiciaire pour renverser l’interdiction européenne de pesticides tueurs d’abeilles ! Si Bayer gagne, cela ruinerait les énormes progrès que nous avons réalisés cette année pour les abeilles.
Soyons nombreux à nous mobiliser pour dire à Bayer que nous ne reculerons pas tant qu’il n’aura pas abandonné son procès qui menace d’exterminer les abeilles !
Pour signer la pétition, cliquer ici.

.

.

.

- 13 août : Hulot part au combat...

.

.

- 13 août : la météo inspire le Canard Enchaîné...

.

.

- 10 août : Arrêt en urgence du réacteur 3 de Cruas-Meysse : des rejets d’iode radioactif131 se sont produits et ont été tus.
On nous a expliqué que plusieurs centrales nucléaires refroidies par l’eau des fleuves ont été ralenties, et même certaines tranches arrêtées, suite à la canicule, pour éviter de rejeter de l’eau trop chaudes dans l’environnement.
Mais il semble bien que le scénario réel soit très différent à la centrale de Cruas-Meysse. Car là, c’est un arrêt automatique d’urgence qui a eu lieu, suite à un rejet important d’iode radioactif131 dans la nature, perceptible à plusieurs km à la ronde.
Ni les autorités préfectorales ni EDF ni l’ASN n’en ont informé la population riveraine, notamment celle se trouvant sous le vent qui soufflait du sud vers le nord à 18km/h selon Météo-France….
Pour en savoir plus, cliquer ici

- 10 août : Les forêts d’Europe s’embrasent
"Au sud, les tragiques incendies en Grèce ont coûté la vie à plus de 90 personnes et constituent un véritable coup dur pour l’économie déjà fragile du pays. Au nord, la Suède est également en proie à des feux de forêts dévastateurs. D’Est en Ouest, c’est toute l’Europe qui est frappée par des vagues de chaleur extrême et la sécheresse. (…)
Le changement climatique et les conséquences dramatiques de l’utilisation de combustibles fossiles ont déjà un impact profond sur nos vies. Face à cette situation, nous n’allons pas rester silencieux.
"
L’association 350.org incite tous ceux qui le veulent à organiser des manifestations, réunion, (...) pour le climat et exiger un avenir sans énergies fossiles.
Pour en savoir plus, cliquer ici

- 9 août : Les dégâts de l’insecticide Chlodécone aux Antilles
La Martinique, tout comme la Guadeloupe, connaît une pollution unique au monde de ses terres agricoles, de ses eaux de rivières et de son littoral. La responsable : la molécule de chlordécone utilisée comme insecticide dans les bananeraies, maintenant interdite.
Les conséquences sanitaires sont alarmantes. Contamination de la viande, des poissons et de nombreux légumes par cette molécule. Ces aliments contaminés sont pourtant ensuite autorisés à la vente. Conséquences : cancers, retards cognitifs, accouchements précoces…
Pire encore : la réglementation européenne autorise 5 fois plus de chlordécone dans la viande et 10 fois plus dans la volaille.
Suite à une première pétition, le ministre a déclaré vouloir revoir ces limites. Mais Il est encore temps de faire entendre votre voix et convaincre le gouvernement d’agir vite.
Pour signer cette pétition de Change.org, cliquer ici

- 9 août : Stop aux expulsions des migrants et des Roms !
Communiqué de presse de EELV Pays de la Loire – 3 août 2018
« En totale contradiction avec son communiqué du 14 juillet, la ville de Nantes a mis à la rue le 2 août les migrants qui avaient trouvé refuge dans l’ancien lycée Leloup-Bouhier. Ces mêmes migrants qui avaient dû quitter successivement l’ancienne maison de retraite de Bréa, les bureaux inoccupés de CAP 44, la Persagotière, le square Daviais. A cela s’ajoute l’expulsion survenue fin juillet de 200 familles migrantes de l’Europe de l’Est dans le secteur de la Prairie de Mauves.
Où sont les valeurs d’humanité et de responsabilité revendiquées dans ce communiqué de la ville ? (…) »
Pour lire le communiqué, cliquer ici
Echos dans la presse :
- la majorité vole en éclats Presse-Océan : Cliquer ici
- les élus écologistes et citoyens se désolidarisent de la Ville Ouest-France : cliquer ici
- 2 août : Loi Immigration=danger
Réfugiée afghane de 29 ans, avec sa fille de 6 ans, mais toujours pas régularisée, Roya M. livre son témoignage sur les conséquences prévisibles de la loi immigration en cours d’examen : « Après avoir donné les pleins pouvoirs aux préfets* pour expulser les demandeurs d’asile dublinés sans même avoir besoin d’émettre un arrêté de transfert avec la loi du 20 mars 2018, ce texte entérine désormais l’enfermement des enfants en centre de rétention, même s’ils sont âgés de quelques semaines ou quelques mois, accompagnés de leurs parents. Sont ainsi considérés comme des délinquants des personnes, hommes et femmes, parfois parents de jeunes enfants, qui n’ont pourtant commis aucun délit, et qui tentent de sauver leur vie et celles de leurs proches. »
Pour lire son témoignage et signer la pétition qu’elle a lancé sur ‘Change.org’, cliquer ici

- 2 août : Drôle de ’Voyage à Nantes’ pour les réfugiés !
Les réfugiés expulsés du square Daviais qui n’ont pas été relogés (entre 200 et 300 personnes) avaient trouvé refuge (provisoire) dans d’ex-lycée Leloup-Bouyer. Ils en ont été expulsés ce matin, sans solution de relogement !
Pas de surprise : on expulse ; pour l’accueil, on verra plus tard !
Les associations appelaient à un rassemblement ce soir square Daviais.
Et déjà, des migrants commencent à se réinstaller square Daviais ...!

- 24 juillet : Une évacuation sans solutions
Finalement, l’évacuation a eu lieu hier, lundi. Mais comme dénonçé par avance par les associations humanitaires, ce sont 452 migrants qui ont été évacués, alors que la préfecture n’a que 147 places d’accueil à proposer !
Encore une fois, ce sont 300 migrants qui vont se remette à errer de squat en squat, sans accueil digne de ce nom et sans examen sérieux de leur situation ...

- 21 juillet : Un appel des organisations humanitaires
Toujours la même incertitude. Plusieurs associations humanitaires (ATD, CIMADE, DAL, Emmaüs, Autre cantine, logis St Jean, Urgences jeunes 44, …) ont lancé un appel à la préfecture pour qu’une éventuelle évacuation se fasse dans le respect des personnes. Elles proposent que la Région mette à disposition les logements vacants de l’ancien lycée Vial pour l’accueil des migrants.

- 20 juillet : L’affaire Benalla...

.

- 19 juillet : Square Daviais, toujours l’incertitude
L’expulsion des migrants du square Daviais, à Nantes, qui doit faire suite à la décision de justice prise mercredi 18 juillet, n’a toujours pas eu lieu. En attendant, les associations demandent plus de moyens de la mairie et cherchent un logement décent et pérenne." 80 à 100 places seront mises à disposition par les cinq départements de la région, pour reloger les migrants les plus fragiles, sur les 378 recensés", a réaffirmé la préfète de Loire-Atlantique. (…) Selon elle, ce qui n’est pas confirmé par la mairie, une soixantaine de places supplémentaires pourraient également être mises à disposition par la Ville de Nantes.
Et les autres ??? Ashref, 19 ans, vient du Soudan, et campe Square Daviais. Il ne comprend pas : "On est déjà à la rue, comment est-ce que l’on peut nous virer de la rue ? " s’exclame-t-il.
En attendant, les 378 exilés du square Daviais vivent dans l’incertitude. Ils ignorent tout de la date de leur expulsion. Les rumeurs courent, on parle de ce vendredi.

- 18 juillet : Communiqué des élu.e.s écolo et citoyens
"(...) Les élu-e-s écologistes et citoyens de Nantes et EELV s’insurgent contre un procédé indigne, qui consiste à ne pas apporter volontairement les équipements d’urgence (sanitaires notamment) à ces personnes démunies, puis à constater que leur lieu de vie précaire est devenu insalubre, pour demander leur expulsion.
Ils demandent à l’État de respecter notre Constitution qui prône le devoir de solidarité, et d’assurer par conséquent l’accueil d’urgence. Aucune de ces personnes ne doit être expulsée sans solution de mise à l’abri. Il est question de 100 places réparties en Pays de la Loire pour 400 demandes : qui osera procéder au tri ? Selon quels critères ? (...)
"
Pour lire le communiqué, cliquer ici.

- 18 juillet : l’ami Poutine...

.

.

- 17 juillet : URGENT= menaces d’expulsion immédiate square Daviais
Il y a maintenant 400 exilés réfugiés au square Daviais.
Ce week end, la maire de Nantes déclarait "[qu’]elle refuse de demander l’évacuation du Square Daviais, malgré la mise en demeure qu’elle a reçue hier de la Préfecture"
Depuis, le tribunal a été saisi en référé par la Préfète pour l’expulsion.
Délibéré ce mardi à 16 h.
Venez sur place pour marquer votre opposition à une expulsion sans relogement !
Nous refusons une expulsion brutale et demandons que les pouvoirs publics offrent aux personnes présentes sur le square des solutions d’hébergement adaptées. Il y a sur place des familles et des enfants. Tous doivent pouvoir vivre dignement, ne pas dépendre d’une distribution alimentaire en pleine rue et accéder à des conditions d’hygiène décentes.
Soyons le plus nombreux possible cet après midi à 16 h au tribunal administratif, allée Gloriette, bâtiment face au square Daviais.

- 11 juillet : Solidarité pour les exilés et les habitants des quartiers
Communiqué de presse - 11 juillet 2018
Groupe des élu-e-s écologistes et citoyens de Nantes Métropole​​
Une ville pour toutes et tous :
Solidarité pour les exilés et les habitants des quartiers
Un drame ça suffit. Faisons tout pour en éviter d’autres
Face aux urgences, des associations et des citoyens réagissent.

Les élu-e-s Écologistes et Citoyens s’appuient sur ces dynamiques associatives et citoyennes pour interpeller l’État et demander que de concert, la Préfecture et la ville de Nantes trouvent des solutions,
"A Nantes, terre de solidarités, d’intelligences collectives, on ne peut pas laisser des centaines d’exilés dans le dénuement, sans hygiène et sans abri digne de ce nom. N’attendons pas qu’il y ait des morts pour agir".
Pour ces exilés, la réponse n’est pas une évacuation violente du square Daviais, sans solution de relogement.
De même que dans les quartiers, la solution ne passera pas par une surenchère de contrôles de police et d’intimidations.
Des solutions existent.
Pour les exilés, sans attendre, une mise à l’abri par la ville est indispensable au moins à titre précaire, en ouvrant des gymnases et en mettant à disposition des lieux voués à la rénovation ou à la démolition.
Ces exilés ont faim. Les associations ont une réponse, appuyée par 200 bénévoles, dans un lieu « l’autre cantine » prêt à servir jusqu’à 500 repas par jour pendant tout l’été.
"Madame la Préfète, Madame le Maire de Nantes, les nantais-e-s sont généreux et solidaires. Vous devez vous appuyer sur cette énergie positive et imaginer avec eux l’accueil durable de ces exilés qui subissent une situation invivable. Ils vous ont interpellées. Ils ont monté un projet solide. Il faut l’étudier et arrêter de se renvoyer la responsabilité de l’action entre ville et préfecture".
Faisons vivre le principe de fraternité, consolidé par le conseil constitutionnel. Nantes est une terre d’asile et de métissage, où nous devons ensemble répondre ensemble à l’urgence des exilés et, durablement, aux attentes dans tous les quartiers de la ville.
Les acteurs et les citoyens sont nombreux à vouloir agir, de manière coordonnée et sans calcul.
Faisons leur confiance. Chiche ?
Les élu-e-s Écologistes et Citoyens

- 8 juillet : Transition numérique, quel impact sur le climat ?
Une table ronde sur ce thème était organisée en avril dernier par Centrale-Energies (Damien Ambroise) et Centraletech (Anas Chadil).
Les conclusions de cette rencontre mettaient l’accent sur le déploiement des technologies numériques induisant "une augmentation exponentielle des données à stocker et à traiter." (…) Cela entraine des besoins énergétiques méconnus "qui pourraient ne pas être compensés par les économies qu’elles pourraient apporter."
"la consommation énergétique du numérique double tous les 8 ans…". Le trafic des données augmente de 35% par an, dont 85% dû à l’usage de vidéos. En 2020, les émissions de CO2 induites par le numérique pourrait dépasser celle du trafic aérien.
Pour limiter ces effets, les spécialistes préconisent de limiter le nombre de périphériques, en particulier des smartphones (utilisation de métaux rares et polluants), de vidéos, et de prolonger la durée de vie des équipements.
(D’après le compte rendu paru dans L’Hypocampe, revue des ingénieurs centraliens de Nantes).

- 5 juillet : Vols de nuit
Depuis de nombreuses années, les opposants au transfert de l’aéroport de Nantes vers NDDL réclament l’actualisation du Plan d’Exposition au Bruit (PEB) et des mesures pour limiter les nuisances sonores pour les riverains. La question des vols de nuit est particulièrement sensible.
La limitation de la fréquence de ces vols de nuit et l’interdiction des avions les plus bruyants ont été évoquées.
Les Elu.e.s écologistes et citoyens de Nantes Métropole viennent de prendre une position claire : ils/elles souhaitent une interdiction des vols de nuit, contrairement à la position de la Présidente de Nantes Métropole (Johanna Rolland).
Pour lire le communiqué des élu.e.s écologistes et citoyens, cliquer ici.

- 5 juillet : Rassemblement de Solidarité et collecte alimentaire
Jeudi 5 juillet de 17H à 19H devant la préfecture
La situation humanitaire se dégrade à Nantes - en plein centre Nantes, Square Daviais, les Réfugiés subissent, entre autres, de plein fouet les intempéries de ces derniers jours.
Rassemblons-nous pour dénoncer ces situations et peser dans les solutions d’urgence pour aujourd’hui et d’accueil inconditionnel, digne et solidaire pour demain ...
Les problèmes alimentaires commencent à se poser square Daviais. Une "Autre cantine" est en train de se mettre en place. Pour en savoir plus, cliquer ici.
Liste des premiers soutiens :
Collectif pour la création de maisons d’accueil pour tous, Collectif des hébergeurs solidaires Nantes et alentours, Collectif urgence jeunes 44, Collectif des sans-papiers, Collectif soutien migrants Nantes, ASAMLA, ATD Quart Monde, CIMADE, CSF, DAL, EMMAUS Nantes, GASPROM, GREF, LDH, LOGIS SAINT JEAN, MRAP, MEDECINS DU MONDE, RESF, L’intersyndicale 44, ...

pour télécharger les "débloque-notes précédents" 2018, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2017, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2016, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2015, cliquer ici
pour télécharger les "débloque-notes" 2014, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2013, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2012, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2011, cliquer ici
Pour télécharger les "débloque-notes" 2010, cliquer ici

Messages

  • Pourquoi ne parlez vous pas des propos de vos amis du PS concernant la Tunisie (Mr Jospin)et des félicitations de Mis ter D S K sur la gestion de la Tunisie lors de la remise de sa décoration

    soyez parfois + objectif et moins impartial

  • A propos du rapport de l’Académie des Sciences

    Le rapport de l’Académie des Sciences sur les changements climatiques mérite - évidemment- une lecture attentive. Les journaux (et votre blog) ont quasiment tous titré que l’Académie des Sciences renvoyait Cl.Allègre à ses chères études en retenant le rôle majeur du CO2 endogène dans les changements. Il est exact que cette conclusion est écrite mais l’Académie pointe sur la difficulté de tirer des conclusions, le peu de fiabilité des modèles et elle suggère que de nombreuses observations soient réalisées avant de ... conclure définitivement ! C’est pour le moins curieux et on ne peut guère faire mieux dans l’art de se mordre la queue ! Il est également pointé le rôle majeur de l’eau (et du méthane) comme gaz à effet de serre, la contribution du CO2 étant tout à fait mineure ... On est loin des commentaires rapides qui ont été et sont diffusés ; en fait, l’incertitude reste importante et rien ne justifie le déchainement dans la chasse au CO2 sinon des positions idéologiques qui n’ont pas grand chose à voir avec la science.

    Voir en ligne : http://www.futuroscopie.com

  • en lisant
    "nier les avis des collectivités territoriales est un déni de démocratie, une offense à la libre administration des collectivités territoriales (...)".
    Mais si contester une décision de collectivités territoriales, c’est anti-démocratique, alors c’est quoi au juste, la démocratie ? Est-ce la leçon qu’il tiire des récents évènements dans le monde arabe ???"

    Le "monde arabe" a à Tunis son boulevard de la qualité de la vie, Ste Luce va perdre le sien, en centre-ville, qui maintenait la qualité de la vie des habitants.

    j’ai failli mourir de rire en me souvenant de la présentation houleuse du 07 juin et de la réponse de notre maire socialiste à la demande d’un référundun sur le futur plan de circulation à Ste Luce.

    Mais c’était une réponse socialiste pas verte à une demande démocratique, n’est-ce pas ?

    Allez j’arrête de taquiner...

    Voir en ligne : « Le Boulevard de la qualité de la vie »

  • je profite de votre blog pour signaler la présence en gare de Nantes, voie 53, jusqu’au 10/07/2011 du train des Idées portant le message du développement durable dans toute l’Europe.

    Plus de 50 projets de développement urbain durable venant de Hamburg et 50 idées planifiées dans 17 autres villes.

    Voir en ligne : Train des Idées de la capitale verte 2011, Hamburg

  • Merci pour la réponse à mon message auquel je me permets d’apporter quelques observations :

    Il me semble bien téméraire d’affirmer des avantages en terme de régularité et de rapidité pour un moyen de transport collectif qui n’est pas en site propre. Si comme vous l’indiquez le flux de circulation automobile explose, le chronobus sera ralenti, comme tout le monde ...et l’argent du contribuable dépensé pour rien.

    Vous ne répondez pas au fait que la station de la Souillarderie est complètement excentrée et demandera pour la plupart des voyageurs se rendant au travail 2 à 3 correspondances : j’ai longtemps pratiqué les transports en commun et je vous assure que le nombre de correspondances est un élément essentiel pour l’usage (ou non) des transports en commun.
    J’observe d’ailleurs que les grandes transversales chronobus de Nantes ne présentent pas ce défaut.

    Enfin vous semblez faire fi sans états d’âme de la tranquillité et de la sécurité des habitants concernés par les déports de circulation, ce qui me semble étonnant pour une équipe municipale qui a inscrit le citoyen au centre de sa politique.

    L’affaire me semble si mal engagée, avec ses rebondissements multiples, et les réticences tellement fortes que vous savez bien que le projet risque d’être retoqué par le tribunal administratif, ce qui ne serait pas non plus une bonne solution au regard du réel problème de circulation de la ville.

    Cordialement

  • Patrick,

    Concernant l’apprentissage et Mélanchon, je te conseille d’aller sur le site :

    http://www.placeaupeuple2012.fr/sarkozy-contrat-d%E2%80%99apprentissage-rompu/

    Tu verras notre position n’est pas celle que tu caricatures.

    Amicalement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.