Accueil > Blog > Situation encore tendue jeudi et vendredi

NDDL

Situation encore tendue jeudi et vendredi

vendredi 13 avril 2018, par Patrick Cotrel - - -

Officiellement, cette journée de jeudi était consacrée à l’évacuation des déchets des destructions de ‘cabanes’.
Cependant, il y a eu des heurts en divers endroits. Ainsi au carrefour des Saulces, où une caravane de cars de GM a buté sur un barrage mis en place depuis plusieurs heures par les zadistes. Echange de tirs de projectiles divers. Les cars de police sont repartis. La police parle d’embuscade et déplore plusieurs blessés…
A ce propos l’équipe médicale, côté zad, composée de bénévoles, sonne l’alarme par rapport au nombre de blessés.
Pour avoir une idée de la situation médicale, vous pouvez visionner la vidéo suivante en cliquant ici. Attention, il y a des images de blessures avec du sang.

Episode judiciaire :
La ’ferme des 100 noms’ était réputée pour être habitée par des personnes modérées, ayant construit des activités agricoles et artisanales depuis 4 ans et qui ne souhaitent que de pouvoir continuer.
En 2013, alors que des bruits d’expulsion ont circulé, certains agriculteurs de 100 noms ont envoyé un courrier (avec accusé de réception) à la Préfecture pour savoir si des arrêtés d’expulsion étaient pris à leur encontre et signalant leur présence. En 2016, même démarche en direction de la Préfecture, sans aucune réponse.
Lorsque lundi un huissier est venu signifier l’expulsion et le destruction des bâtiments dan un délai de 10 minutes, ils ont demandé que leur soit montré l’arrêté d’expulsion. Refus de l’huissier.
Il s’avère que ces arrêté ont été pris anonymement, sans mention des personnes concernées (alors que la préfecture les connaissait). Elles n’ont donc pas été informées de ces arrêtés et n’ont pas pu les remettre en cause devant la justice.
C’est en raison de ce défaut de procédure qu’ils ont attaqué la Préfète en référé devant le tribunal d’instance de Nantes (démarche acceptée par le Procureur).
Cette audience s’est déroulée jeudi matin (pendant plus de 2h30 !). La Préfète était défendue par un avocat du barreau de Paris, spécialement venu. près de 200 personnes sont venues soutenir les plaignants de la ’ferme des 100 noms’.
A la sortie, les agriculteurs (’zadistes’) ont dit leur révolte de voir leur travail de 4 ans ainsi détruit. Ils espèrent pouvoir retourner sur ce lieu et reconstruire...
Le jugement devait être publié aujourd’hui.
Pour avoir un idée de ce qu’était la ’ferme des 100 noms’ et de sa destruction, regardez la vidéo en cliquanbt ici.
Article à suivre sur la situation ce vendredi.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.