Accueil > Blog > Notre Dame des Landes et les Grands Projets Inutiles : actualités

Notre Dame des Landes et les Grands Projets Inutiles : actualités

mercredi 4 octobre 2017, par Patrick Cotrel - - -

Évènements et manifestations :

- Théâtre : "Les Tritons prendront l’avion" à Nantes les 2 et 3 décembre
Après la pièce de théâtre "le cauchemar du préfet", la même équipe recommence avec "Les Tritons prendront l’avion".
N’hésitez pas à retenir votre soirée et vos places : salle Vasse 2 et 3 déc. 20h30 et 15h au 06 77 51 11 25.

- 2 oct. : NDDL, l’arrogance, cela suffit !
Les attaques contre la commission de médiation se multiplient. Les membres de la commission, et maintenant les cabinets d’études missionnés par elle, sont ‘dénoncés’ par les Retailleau et autres Grosvallet, pour qui tout celui ou celle qui n’est pas partisan du transfert est forcément suspect, y compris dans son domaine d’expertise : seuls les partisans du transfert détiennent la vérité.
Alors que depuis le début de ce dossier, il est impossible d’avoir une mise à plat des avantages et inconvénients objective des deux solutions (le transfert ou le réaménagement de Nantes Atlantique), la perspective qu’on y arrive enfin leur est insupportable. Ainsi, la ‘consultation’ de 2016, limitée à la Loire-Atlantique (alors que l’argent de deux régions est sollicité) et ne présentant qu’une seule des deux alternatives, n’a pas été réellement démocratique.
Nous ne savons pas encore quelle sera le résultat de cette médiation. Mais peut-être aurons-nous, enfin, des bases objectives et contradictoires pour débattre réellement.
Pour lire l’excellente intervention de Françoise Verchère sur le site du CéDPA (Collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport) dont Ouest-France du 4 oct. se fait l’écho, cliquer ici.
Pour lire le commentaire de l’ACIPA après le point d’étape de la commission de médiation, cliquer ici.

- 29 sept. : SOUSCRIPTION pour un travail d’étude sur le Plan d’Exposition au Bruit à Nantes Atlantique
La Coordination des organisations opposées au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes (dont l’ACIPA fait partie) vous invite à participer à une souscription pour financer un travail d’étude de plans d’exposition au bruit (PEB) prévisionnels sur Nantes Atlantique. Pour en savoir plus, cliquer ici.

- 8 et 9 juillet : Grand rassemblement à NDDL
Dans le même article, une tribune intéressante de Gérard Brovelli dans Ouest-France.
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 21 juin : Une pétition de patrons vendéens contre NDDL
Selon plusieurs journaux, dont Reporterre et Ouest-France, une pétition en ligne a été lancée sur le site Change.org à l’attention du président de la République Emmanuel Macron. Elle se prononce pour un agrandissement de l’aéroport de Nantes Atlantique, et contre le projet Notre-Dame-des-Landes, jugé "inutile et coûteux".
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 4 juin - Retailleau conteste les médiateurs
Le gouvernement a nommé trois personnes pour assurer la fonction de médiation : une spécialiste des finances publiques (Anne Boquet, ancienne inspectrice générale des finances), un spécialiste de l’aéronautique et du transport aérien (Gérard Feldzer, ancien commandant de bord à Air France) et un ingénieur des ponts, eaux et forêts (Michel Badré, ancien Président de l’Autorité environnementale).
Mais immédiatement, Bruno Retailleau (Président LR du Conseil régional des Pays de la Loire) conteste la composition de cette commission, et tout particulièrement celle de Gérard Feldzer, qu’il accuse être de parti pris contre NDDL.
Mais Bruno Retailleau réclame un expert qui n’existe pas : aucune compagnie d’aviation (et aucun expert) ne défend le projet de NDDL ! Pour eux, que l’aéroport se situe à Bouguenais ou à Notre Dame des Landes ne change rien : cet aéroport ne peut pas être un ‘hub’, avec des lignes régulières vers l’Amérique ou l’Asie, parce qu’il n’y a pas la clientèle pour cela. Et M. Retailleau serait bien en peine de trouver un expert véritable qui soutienne le contraire. Déjà les aéroports de Lyon ou Nice n’y arrivent pas.
Finalement, c’est peut-être le projet de remise à plat de l’ensemble du dossier qui inquiète les partisans de NDDL. Car cela risque de révéler qu’il s’agit tout simplement d’un rêve de grandeur de quelques politiciens avides de gloire…

- 2 juin : EELV disponible pour nourrir la réflexion des 3 médiateurs
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 19 mai : dessin de Chaunu dans Ouest-France

- 14 mai : "Notre-Dame-des-Landes  : l’impossible compensation écologique de l’aéroport" (titre du ’Monde’)
La commission d’enquête sénatoriale, dont Ronan Dantec est le rapporteur, fait 35 propositions pour mieux respecter la biodioversité.
A l’évidence, ce rapport affaiblit le projet d’aéropoprt à NDDL.
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 16 avril : Dossier à propos de la "consultation"
Les arguments souvent entendus lors de la campagne présidentielle sont : "Vous avez perdu, vous devez respecter le suffrage universel, vous portez un mauvais coup à la démocratie en continuant votre opposition."
Pour répondre à ces affirmations, le Cédpa (Collectif d’élus doutant de la pertinence de l’aéroport à Nddl) vient des publier un dossier intitulé "Une consultation démocratique ?".
Ce dossier de 44 pages (2Mo) est très fouillé. Il est téléchargeable en cliquant ici .
En voici quelques éléments...(Pour lire la suite de l’article, cliquer ici).

- 30 mars ; NDDL : tensions sur la ZAD
Suite à un certain nombre de petits sabotages, de peintures sauvages et des incidents qui ont perturbés la visite d’une délégation de la « France Insoumise » à la Vache qui Rit, le porte-parole de l’ACIPA, Julien Durand, a poussé un coup de gueule.
Devant ces actes incompréhensibles et à répétition, le local de la Vache Rit se met en "Grève ILLIMITÉE" pour les réunions communes à l’ensemble du mouvement (AG du 1er mardi du mois et réunions sur l’avenir des terres).
Il en va de même pour le matériel qui habituellement était prêté.

De plus, le Conseil d’Administration de l’ACIPA vient de prendre la décision suivante :
"Suite aux violences à répétition contre des opposants ce mercredi 15 mars à La Vache Rit – violences allant bien au-delà du verbe et qui pour nous s’apparentent à du sabotage délibéré de l’unité du mouvement anti-aéroport –, le CA de l’ACIPA décide de suspendre sa réponse sur la proposition d’agenda commun à plusieurs composantes, jusqu’au prochain CA qui doit se tenir le vendredi 7 avril.
L’ACIPA apporte son soutien sans faille aux habitants historiques qui ne se sentent que « à peine tolérés chez eux » et dont la résistance est pourtant toujours intacte, comme l’a démontré leur présence au tribunal de Saint Nazaire ce vendredi 17 mars, pour le dépôt d’un recours sur la demande de rétrocession de leurs terres, bâtiments d’élevage et habitations.
"

- 10 mars : NDDL : FEST NOZ de soutien samedi 11 mars
Pour lire l’invitation, cliquer ici

- 1er janv ; Aviation low coast : le cas Ryanair
Les pro-aéroport à NDDL sèment l’illusion de création d’emplois et de développement économique. Cependant, la forte croissance de Nantes-atlantique repose surtout sur le développement de compagnies low-coast. L’exemple de Ryanair est décortiqué par le "Canard". On y apprend que Ryanair "pompe" beaucoup de subventions des collectivités locales et crée très peu d’emplois.
Pour lire l’article du "Canard", cliquer ici.

- 23 déc : NDDL, un pas en avant, deux pas en arrière
Le va et vient du gouvernement continue sur ce sujet. Le 21 déc., interrogé par le député UDI de Mayenne, Yannick Favennec, le premier ministre a répondu qu’il poursuivait l’objectif d’une intervention policière sur la ZAD avant le 21 janvier. Mais il dit vouloir sécuriser l’opération et assurer avant tout la sécurité face au terrorisme.
Quelles sont les échéances juridiques réelles ? Un article du Monde fait le point.
Pour le lire, cliquer ici

- 20 déc : Le comité syndical du SCOT approuve la modification
Sans surprise, ce comité (qui comprend des représentants des intercommunalités concernées par le SCOT) a approuvé la modification soumise à enquête publique. Seuls les élus Ecologistes et citoyens ont voté contre et des élus locaux (dont le Maire de NDDL) se sont abstenus.
Pour lire leur intervention, cliquer ici.
A noter que Jean Renard, Géographe connu et Professeur émérite a écrit une contribution très critique sur cette modification, où on peut lire, par exemple, "On ne voit pas dans les documents une étude permettant de comparer avantages et inconvénients entre l’amélioration de l’aéroport existant et le projet de NDDL. Alors même que l’actuel aéroport pourrait être facilement desservi par les voies ferrées existantes et par un prolongement du tramway sur quelques centaines de mètres, ce qui serait d’un coût considérablement réduit par rapport aux projets des dessertes envisagées au nord."
Pour lire sa contribution, cliquer ici.

- 19 déc. : La lettre de Françoise Verchère à Philippe Grosvallet
Ancienne Vice-Présidente du Conseil départemental 44, Françoise écrit à l’actuel Président :
"Cher Philippe,
Le magazine départemental vient d’arriver dans nos boîtes aux lettres et j’y ai lu bien sûr « l’expression du président ». Franchement Philippe, je sais bien que ce n’est pas toi qui écris, mais tout de même...Achever ton texte par « les travaux, c’est maintenant ! », tu ne crois pas que c’est un peu … malheureux ? En fait, ce serait presque à mourir de rire, si on avait encore le coeur à rire…quand on voit ce qu’est devenu le slogan socialiste d’il y a cinq ans, à l’épreuve des faits.
"
(…)
"Te souviens-tu Philippe de cette réunion de l’exécutif départemental où je vous avais dit que l’affaire NDDL était un nouveau Larzac en préparation ? Vous aviez bien ri ( rien à voir, disiez-vous, ni sur le fond ni sur la forme !…). J’avais raison sur la mobilisation, tu le reconnaîtras, mais pas sur votre positionnement car les « socialistes » ne sont plus du même côté, c’est vrai..."
Pour lire l’ensemble de la lettre, cliquer ici

- 14 déc.:Trop d’aéroports en Pays de la Loire ?
"Sur les neuf aéroports que compte la région Pays de la Loire, seul
Nantes-Atlantique est rentable. Tous les autres coûtent très cher aux contribuables"
constate Yves Crozet, économiste et spécialiste des transports.
Pour télécharger l’article de Presse-Océan, cliquer ici.


.
- 10 déc : à NDDL, l’évacuation attendra
Le (nouveau) gouvernement préfère régulariser le contentieux européen avant de lancer les travaux de l’aéroport...

- 30 nov. : « Notre-Dame-des-Landes : vers un clash avec l’Europe » selon Médiapart cliquer ici

- 26 nov. : La mobilisation ne faiblit pas Beaucoup de présents à l’AG de l’ACIPA.
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 16 nov : Le plaidoyer du Président de la Cour administrative d’appel
Cliquer ici

- 14 nov. La Cour administrative d’appel rejette le recours des opposants cliquer ici

- 11 nov. ’Agir pour l’environnement’ lance une pétition : NDDL, l’abandon, c’est maintenant cliquer ici.

- 9 nov. : article sur l’aéroport de Rennes, aujourd’hui dans Ouest France
Avec cette phrase du Directeur Gilles Tellier :
" La leçon a retenir, c’est qu’il est plus facile de conserver et de développer un aéroport existant, plutôt que d’en construire un nouveau " !!!
Comme quoi, même les cadres de Vinci Airport ne croient plus à un aéroport à NDDL...
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 9 nov. : A NDDL, le sol ne pourrait pas supporter les pistes de l’aéroport
Un article du Monde du 8 nov. révèle qu’un chercheur du CNRS à Nantes, Luc Brohan, qui a compilé cinq thèses de doctorat consacrées au traitement des sols argileux et conclut à l’impossibilité de construire des pistes suffisamment solides (sauf recours à des solutions techniques très compliquées et couteuses).
Pour lire l’article du Monde, cliquer ici.

- 9 nov : audience du 7 nov. de la cour administrative d’appel sur NDDL
"Pour la rapporteuse publique de la cour administrative d’appel de Nantes, le projet d’aéroport causerait trop de dommages à l’environnement alors qu’il existe une alternative avérée à sa construction : l’aménagement de l’aéroport actuel de Nantes Atlantique."
Pour lire le reportage de Médiapart sur cette audience, cliquer ici

- 3 nov. : Barricade de mots en défense de la ZAD
En défense de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes menacée d’évacuation, plusieurs dizaines de chercheur-es, précaires, étudiant-es, enseignant-es, écrivain-es, éditeur-es, journalistes, militant-es associatifs et syndicaux, proposent d’ériger des barricades de mots.
A l’invitation d’habitant-es de la zone à défendre, ils présenteront un abécédaire de la ZAD en deux temps : le vendredi 4 novembre de 18H à 21H, dans l’amphi Furet de l’EHESS (105 boulevard Raspail Paris 6e) puis les 5 et 6 novembre sur la ZAD.


Pour lire le le texte collectif présentant cette initiative, cliquer ici.
Vous pourrez retrouver toutes les contributions sur le site en cours de fabrication : http://www.barricades-mots-zad.org/ 


Camille : 06 08 86 73 13 

Camille : 06 13 24 45 50

- 16 oct. : Ségolène Royal appelle à "arrêter les frais" à Notre-Dame-des-Landes
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 12 oct ; NDDL : déclarations…
Ségolène Royal rappelle son désaccord avec une évacuation de la ZAD par la violence, Manuel Valls affirme « L’évacuation, c’est pour cet automne. » et une récente publication des déclaration de François Hollande révèle qu’il croit que NDDL ne se fera pas.
Manuel Valls précise que si les travaux de défrichement ne démarre pas avant mars 2017, « …ça ne se fera jamais. ». Et c’est vrai que la Déclaration d’Utilité publique prend fin en janvier 2018, et que des travaux préalables, comme le déplacement des espèces ned peut se faire qu’au printemps.
Il oublie simplement a promesse de François Hollande de ne pas procéder aux expropriation avant l’épuisement de tous les recours. Or la procédure d’infraction ouverte par l’Europe ne pourra être levée (au mieux) qu’en janvier, sans parler de plusieurs recours à la cour administrative d’appel sur la loi sur l’eau, les espèces protégées et la DUP programme viaire.
Pour lire le communiqué des élu.e.s écologistes et citoyens de Nantes Métropole, cliquer ici.

- NDDL et le SCoT Nantes - Saint-Nazaire
La modification du SCoT de Nantes-StNazaire contient une étude d’impact environnemental du projet d’aéroport réclamé par l’Europe à la France. Or ce SCoT est soumis à enquête publique jusqu’au 21 octobre : il est important d’y répmondre.
Pour lire l’article, cliquer ici.

- NDDL : énorme mobilisation le 8 octobre :
Plus de 40 000 participants, selon les organisateurs : un succès et une mobilisation qui ne faiblit pas !
Pour lire l’article, cliquer ici.

- Manifestation à Notre Dame des Landes : organisation de la manifestation du 8 octobre ; accès, activités, concerts, ... Programme du 9 octobre, ...
Pour lire l’article, cliquer ici.

- Les dernières nouvelles de Notre Dame des Landes
Un patron de compagnie aérienne parle de l’inutilité d’un aéroport à NDDL ; le Préfet décrète la destruction des campagnoles amphibie (espèces pourtant protégée) ; la bataille juridique continue ; la mise en demeure de l’Europe n’est toujours pas levée, ... Pour lire l’article, cliquer ici.

- Grande manifestation à Notre Dame des Landes le 8 octobre à l’appel de la coordination contre le projet d’aéroport
Les derniers évènements rendent encore plus urgente une manifestation massive de notre opposition à ce projet inutile.
Comme les paysans du Larzac avaient fait résonner leurs bâtons de marche sur les pavés de Paris, prenons notre bâton pour marcher vers NDDL.
Comme Michel Tarin, grande figure de l’opposition à l’aéroport, l’écrivait : "Toutes et Tous Prenez votre bâton et engagez-vous (…) sur les chemins de convergence des Luttes dans toute la France et au-delà. Ils nous conduiront au Grand Rassemblement (…) sur les Terres de NDDL pour collectivement mettre en marche un nouveau Monde plus Juste et plus respectueux de la Terre, de la Nature, des Hommes et des Générations futures. Toutes et Tous à l’Image de nos Grands Résistants, continuons chaque jour à nous Indigner à Résister et Lutter pour l’avenir de l’humanité ..."

Pour lire l’appel de la coordination à manifester le 8 octobre, cliquer ici.

- NDDL : Gros succès du rassemblement des 9 et 10 juillet
25 000 à 30 000 personnes sont venues participer au rassemblement lors du weekend dernier. Cela représente le double du rassemblement de l’an dernier.
Pour lire un reportage rapide de cet évènement, cliquer ici.
Les responsables de la coordination anti aéroport ont annoncé la tenue d’un nouveau rassemblement les 8 et 9 octobre prochain, "Avant les CRS"

- NDDL : la lutte continue ! : Rassemblement sur le site les 9 et 10 juillet

Quelques réactions après la ’consultation’ :

Ronan Dantec (Sénateur EELV du 44), interviewé par une journaliste (Coralie Schaub) : "Trois types de territoires se sont exprimés. D’abord, les plus concernés par le sujet, qui ont plutôt voté « non » au transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, qu’il s’agisse des communes d’accueil de ce projet, mais aussi, et c’est une vraie surprise, des électeurs qui sont dans la zone de bruit de l’aéroport actuel, à Nantes."
"Il y a évidemment une colère, du fait que Manuel Valls a choisi le périmètre électoral le plus favorable au « oui » et n’a pas répondu aux demandes d’expertises indépendantes sur ce que coûterait un aménagement de l’aéroport actuel. Il a une responsabilité particulière dans le fait de cliver encore davantage la société. Je lui en veux d’avoir cassé une vraie possibilité d’en sortir avec une consultation digne de ce nom. (...) Il faut désormais absolument trouver des réponses permettant d’éviter d’aller au drame. Car le risque Sivens existe, c’est évident [référence à la mort de Rémi Fraisse, tué fin 2014 par une grenade lancée par un gendarme, ndlr]."

Françoise Verchère  : la consultation du 26 juin était une consultation pour avis, pas un referendum (extrait de la lettre reçue par chaque électeur : « Cette consultation a la valeur d’un avis. ».) Un avis n’engage pas et n’a pas valeur de loi. D’ailleurs, c’est ce que nous expliquent régulièrement les autorités qui ont balayé d’un revers de la main l’avis négatif du Comité de scientifiques chargés d’évaluer la méthode de compensation, l’avis négatif par voie de conséquence de la Commission d’enquête publique au titre de la loi sur l’eau, l’avis négatif du Conseil National de
Protection de l’Environnement, l’avis négatif du Conseil Supérieur du Patrimoine naturel. Tout récemment et sur un autre sujet, le gouvernement a déclaré d’utilité publique la ligne LGV du SudOuest, malgré l’avis négatif de la commission d’enquête. Qui s’en scandalise ?
Admettons pour le raisonnement que l’avis du peuple ait plus de poids. L’avis du peuple abolit il la loi ? NON. La question posée n’étant pas « Êtesvous pour l’abolition de la loi sur l’eau ? », tout le monde conviendra que même si le peuple dit vouloir un nouvel aéroport, ce désir ne peut effacer les règles fixées par la loi. Visiblement, cela n’a pas l’air d’émouvoir ceux qui ne cessent de nous rappeler au respect des règles républicaines. A ce jour le résultat de dimanche ne fait donc pas du projet de NDDL un projet légal, ni au niveau national ni au niveau européen."
Pour lire toute l’intervention, cliquer ici.

Rassemblement sur le site de NDDL les 9 et 10 juillet :

Cette année, le rassemblement aura lieu à Notre-Dame-des-Landes, au lieu dit Montjean (route de Grandchamp des Fontaines à Notre-Dame-des-Landes). L’accès à privilégier est celui par le bourg de Notre-Dame-des-Landes.
Téléchargez le programme détaillé en PDF en cliquant ici
Retrouver toutes les infos sur le site http://notredamedeslandes2016.org.

- 13 mai : La coordination des opposants lancent la campagne pour le NON
Bien qu’elles contestent la consultation lancée par le gouvernement (périmètre de la consultation, information objective des citoyens, flou sur le projet, contrôle des dépenses de campagne, …), les organisations opposées à NDDL ont décidé de faire campagne pour voter NON !
25 réunions publiques sont organisées en Loire-Atlantique. L’une d’elles aura lieu à Sainte-Luce le mercredi 1er juin à 20h30 salle Renée Losq.
Pour lire l’article, cliquer ici.

- 21 avril : NDDL : une consultation contestable
Le gouvernement passe en force et impose son référendum fin juin. Mais pourquoi le limiter à la Loire-Atlantique (alors que Bretagne et Pays de la Loire financent le projet) ? Et puis le projet, c’est une piste ou deux pistes ?
Immanquablement, quel qu’en soit le résultat, ce référendum sera contesté.
Cette "consultation" n’est qu’un épisode. La mobilisation de terrain ne doit pas faiblir.
Pour lire l’article, cliquer ici.
- 15 avril : Alliance droite-PS à la Région pour NDDL
En séance plénière, jeudi 14 avril 2015, la majorité de droite et le groupe socialiste se sont à nouveau alliés pour voter un vœu exhortant à l’expulsion des résidents de la ZAD, et ce, quel que soit le résultat de la consultation annoncée en juin prochain. Dans le vœu, sans même contester le fond du rapport d’expert missionnés par la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, ils demandent que ses conclusions soient totalement ignorées et appellent à la construction d’un aéroport à deux pistes, coûte que coûte.
"Nous regrettons les attaques personnelles proférées dans l’hémicycle à l’égard de la ministre de l’Environnement et étonnés que le groupe socialiste se soit montré solidaire de cette mise en scène", expose Sophie BRINGUY, co-présidente du groupe Ecologiste et Citoyen
Pour lire le communiqué de presse des élu.e.s écologistes et citoyens au Conseil régional, cliquer ici
- 12 avril : NDDL = La déclaration d’utilité publique n’a plus de valeur cliquer ici
- 26 mars : Le Conseil National de la Transition Ecologique contre le projet de référendum sur NDDL Pour lire ml’article, cliquer ici
- 22 mars : Le référendum sur NDDL est-il légalement possible ?
Dans Médiapart, Arnaud Gossement estime le contraire pour deux raisons principales.
Actuellement, ce genre de consultation n’existe pas dans le droit français. Mais il est possible de créer, en publiant une ordonnance, une nouvelle procédure de consultation des populations locales sur un sujet local et dans la phase de préparation de la décision, comme l’a proposé une commission présidée par le sénateur PS Alain Richard.
Mais cela ne peut pas concerner NDDL car :

  • c’est une décision d’intérêt national, puisque c’est l’Etat qui a déclaré l’utilité publique de ce projet ;
  • nous ne sommes plus en phase d’élaboration du projet, puisque la DUP a été prise.

L’exercice est donc bien périlleux...Pour lire l’article de Arnaud Gossement, cliquer ici.

- Notre-Dame-des-Landes : les élus EELV mettent en garde François Hollande
Plusieurs élus et militants écologistes interpellent François Hollande dans une lettre ouverte : « Nous restons convaincus de l’inutilité du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Nous regrettons que votre engagement pour la réussite de la COP 21 ne se soit pas traduit par des actes forts, comme l’aurait été l’abandon de ce projet du siècle dernier ». Et proposent « une séance de travail dans ce dossier, pour trouver les voies permettant de sortir de l’impasse ».
Pour lire cette lettre, publiée par Médiapart, cliquer ici.

- Consultation NDDL : le Premier ministre prépare une mascarade ! (communiqué de presse de EELV Pays de la Loire du 15 mars 2016)
Alors que le Président de la République affirme vouloir trouver une sortie de crise, le Premier ministre confirme ce matin les rumeurs de ces derniers jours et annonce l’organisation d’une consultation sur le projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes dans le seul département de la Loire-Atlantique, d’ici fin juin. Une telle consultation circonscrite à ce département, alors que le projet impacte un périmètre beaucoup plus large, serait tout simplement une mascarade et ne ferait qu’enliser encore plus le dossier. Par ailleurs, nous rappelons que les recours juridiques sont encore en instance, que la France est sous le coup d’une procédure d’infraction engagée par la Commission européenne, et que la ministre de l’Environnement Ségolène Royal a mandaté une mission pour étudier les alternatives au transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La consultation ne pouvant se substituer à la justice et à la mission de contrôle de la Commission européenne, l’organiser avant l’aboutissement des procédures en cours serait réellement insensé.
Pour conclure, ni le périmètre ni la date annoncées par le Premier ministre ne garantissent les conditions de sérénité de la consultation. Loin d’une sortie de crise, le chef du Gouvernement joue avec le feu, est-ce avec l’aval du Président de la République ?
Europe Écologie Les Verts Pays de la Loire et Bretagne, ses parlementaires et l’ensemble des élu-e-s écologistes et citoyens.
Par ailleurs le CéDpa (association des élu.e.s doutant de la pertinence du projet d’aéroport) publie un communiqué de presse. Pour le lire, cliquer ici.
- 9 mars : L’Europe bloque NDDL jusqu’en 2017 cliquer ici
- 5 mars - NDDL : de plus en plus de contradictions
La très sérieuse ‘Gazette des communes’ publie un article qui montre que l’annonce présidentielle d’une consultation de la "population locale" bute sur des contradictions juridiques graves : qui doit organiser la consultation ? Qui doit être consulté (pourquoi pas les contributeurs financiers : Régions Pays de la Loire et Bretagne) ? Quelle doit être la question, puisque la Déclaration d’Utilité Publique est déjà prise ?, …Pour lire l’article de la ’Gazette’, cliquer ici.
Autre contradiction : la décision de justice intervenue cette semaine sur l’expropriation des occupants d’une maison achetée par Vinci (à la Noë-Verte), où des ‘Zadistes’ ont installé une conserverie. Vinci ne pouvant démontrer l’urgence de l’expulsion, le juge a assorti cette expulsion d’un délai de … un an et deux mois ! Cela reporte à mai 2017 (en pleine campagne pour la présidentielle…). Et d’ici là, comment d’autre expulsions pourraient se justifier, alors que le démarrage d’éventuels travaux devront attendre mai 2017 ???

- Immense manifestation le 27 février
Malgré les discours confus sur la tenue d’un référendum (quand ? après quelle mise au clair des informations sur le dossier ? en 44, en Pays de la Loire ou en Bretagne et Pays de la Loire ?...) la mobilisation n’a pas faibli.
C’est sans conteste la plus grosse manifestation contre ce projet d’aéroport : sans doute près de 60 000 personnes !
Référendum ou pas, il faut faire la vérité sur ce dossier : quel serait le coût réel d’un réaménagement de l’actuel aéroport ? Avec quelles nuisances réelles pour l’environnement ? ...
Un vote ne suffit pas pour faire démocratie : il faut avant tout des informations incontestables pour informer réellement les citoyens et un temps de débat suffisant.

Pour lire le communiqué de presse des organisateurs, cliquer ici.

- Grande mobilisation contre NDDL le 27 février
Pour lire l’article, cliquer ici

- 18 février : Manuel Valls contredit par une expertise des services de l’environnement
Manuel Valls répète à chaque fois qu’il le peut que le déplacement de l’aéroport à NDDL est, entre autres, une nécessité environnementale (afin de protéger le lac de Grandlieu).
Mais le "Canard Enchainé" révèle qu’une étude des services de l’environnement (la DREAL) de 2014 dit exactement le contraire : pour les auteurs de l’étude, c’est plutôt ce "déménagement, l’urbanisation de ces terres et leur imperméabilisation qui seraient préjudiciables aux équilibres écologiques de la réserve."
Ce n’est pas une surprise, puisqu’à l’époque, le Directeur du Parc Naturel Régional de Grandlieu avait dit la même chose.
Cela n’empêche pas le même Manuel Valls de continuer de mentir en donnant du menton, comme dans Ouest-France de ce matin… tout en continuant de planquer le rapport d’expertise écologique sur le maintien et l’agrandissement de l’aéroport actuel.
Pour lire l’article du Canard, cliquer ici.

- 10 février ; NDDL : le Conseil départemental 44 occupé
Ce mercredi 10 février, les paysans de l’association COPAIN44 ont occupé les locaux du conseil Départemental 44, accompagnés d’une vingtaine de « moutons vigilants ».
Dans l’après-midi, en l’absence du Président, ils ont été reçu par deux vice-présidents à qui ils ont réitéré leurs revendications : "Nous continuerons et amplifierons nos actions tant que nous n’aurons pas la garantie claire et sans ambiguïté qu’il n’y aura aucune expulsion sur la ZAD avant l’aboutissement total des recours en France et auprès de l’Europe.
Dans la ligne des déclarations de Ségolène Royal, nous demandons au gouvernement d’ordonner une réelle étude objective de l’optimisation de l’aéroport actuel, en prenant en compte l’énorme travail effectué par l’atelier citoyen.
"
Ils ont ensuite mis fin à leur occupation dans le milieu de l’après-midi.

- 8 février 2016 : Le CéDpa demande au préfet un contrôle de légalité
Communiqué de presse du Collectif des élus Doutant de la pertinence de l’aéroport de NDDL (CéDpa) : "Le CéDpa qui est très soucieux de la bonne utilisation de l’argent public en cette période difficile et qui s’est réjoui de faire rentrer 876 599 € d’avances illégales consenties à AGO dans les caisses de l’Etat et des collectivités locales, s’étonne de la décision du Président de la Région de lancer une campagne publicitaire, payée par le contribuable, pour demander l’évacuation de la ZAD. Est-ce bien dans les compétences de la Région ? Est-ce une utilisation normale et régulière de l’argent public ? Le CéDpa demande à M. le Préfet de bien vouloir exercer son contrôle de légalité. Et rappelle à M. Retailleau qu’il serait plus utile de regarder enfin le fond du dossier de Notre Dame des Landes, du point de vue économique et financier, ce qui devrait être la première préoccupation d’un élu responsable.

  • Le CéDpa invite les citoyens à interpeller le Préfet (modèle de courrier en cliquant ici)
  • Par ailleurs, une contre pétition circule sur change.org : pour la signer, cliquer ici.
  • Enfin, l’ACIPA précise, à propos des incidents dans le centre-ville de Rennes, "On ne cautionnera jamais ce genre d’actions ; cela dessert la cause et les buts que nous nous sommes fixés. A savoir informer le public sur le fond du dossier, afin de faire adhérer le plus largement possible la population contre ce projet."

- Ségolène Royal déclare à France 5 "il n’y aura pas d’évacuation par la force à Notre Dame des Landes." et dernières nouvelles.
cliquer ici
Et pendant cela, 800 personnes viennent aider à construire la ZAD de NDDL

- la fabrication d’un mensonge d’État
Françoise Verchère (Figure historique de la lutte contre NDDL, ancienne Maire de Bouguenais) vient d’écrire un livre sur Notre-Dame des Landes qui fera date. Un livre de combat, en trois courts chapitres, qui a le mérite de replacer le conflit en perspective.
Le blog [http://etatsetempiresdelalune.blogspot.fr/2016/01/un-document-evenement-sur-notre-dame.html] le publie intégralement.
A lire absolument et à partager sans modération !

- NDDL : Les évènements du 25 janvier 2016
L’annonce du jugement, premiers éléments d’analyse, les autres évènement de ce jour, de nombreux appels et communications, ...Pour lire l’article, cliquer ici

- Le 23 janvier :"Déambulation sereine et déterminée" à Nantes
Pour lire l’article, cliquer ici

- NDDL : grosse mobilisation devant le tribunal à Nantes : Plus de 2000 personnes sont venues mercredi 9 janvier devant le tribunal de Nantes. Mais la mobilisation doit continuer : manifestation à Rennes le samedi 16 janvier à 11h00. cliquer ici.
- NDDL, suite ...
Dans la situation actuelle, le rassemblement pacifique de demain (mercredi13 janvier à 10h30) devant la palais de justice de Nantes revêt une particulière importance.
Emmanuelle Cosse (secrétaire nationale de EELV), Yannick Jadot (Député européen) et d’autres parlementaires seront présents.

A l’occasion des opérations "escargot" sur le périphérique nantais, 19 personnes ont été interpellées et 19 véhicules ont été mis en fourrière.
L’épreuve de force continue...
A lire la très intéressante intervention de Jean Varlet, géographe universitaire originaire du Maine-et-Loire, publié sur le site de Presse-Océan. Pour lire ce texte, cliquer ici
Depuis 40 ans, ce projet d’aéroport à Notre Dame des Landes s’est révélé en retard par rapport aux réalités et aux évolutions (le premier projet était de fournir une escale d’urgence au concorde !). C’est pourquoi il a été régulièrement ajourné.
Et aujourd’hui encore, ce projet n’a plus de justification. Le texte de Jean Varlet le démontre parfaitement.
- Les paysans de COPAIN évacués par la force par les CRS cliquer ici
- Dernières nouvelles de la manifestation du 9 janvier :
Enorme manifestation quelques jours avant la comparution de 11 familles et 4 paysans devant le tribunal pour expulsion immédiate (sous astreinte financière de 200 à 1000€ par jour). Ouest France évalue le nombre de manifestants : "ils sont déjà plus de 10 000, peut-être déjà 20 000" (ce dernier chiffre étant revendiqué par les organisateurs). Plus de 400 tracteurs venant du 44, mais aussi de Vendée ou du Morbihan, sont là.
Une manifestation très variée, avec beaucoup de jeunes, de familles, d’enfants, et une grande joie de se voir si nombreux, dans cette période si difficile à vivre.
En fin de manifestation, vers 15h30, les différents cortèges reprennent la route du retour, tracteurs, vélos et piétons.
Mais les paysans de COPAIN (44) décident de maintenir le blocage du pont de Cheviré avec une centaine de tracteurs. Leur revendication : la levée de la plainte de Vinci visant l’expulsion des 11 familles et 4 fermes (comme en décembre 2015). Ils se disent déterminés à rester jusqu’au procès de mercredi prochain.
Bruno Retailleau proteste contre le blocage du pont, tandis que Nicolas Hulot et Emmanuelle Cosse (Secrétaire nationale de EELV) appellent à renoncer au projet de NDDL.
A suivre …
- 3 janvier 2016 : Non aux expulsions à Notre-Dame-des-Landes : Manifestation samedi 9 janvier sur le périphérique nantais
Le gouvernement trahit les accords obtenus par la lutte selon lesquels ni les travaux de l’aéroport ni les expulsions ne commenceraient avant l’épuisement des recours juridiques.
En effet, les habitants et paysans dits « historiques », qui étaient propriétaires ou locataires avant la déclaration d’utilité publique (DUP), ont été assignés en référé expulsion le 10 décembre. AGO-Vinci demandait l’expulsion immédiate des habitants, avec pour contrainte une astreinte financière de 200 à 1000€ par jour. Et mise sous séquestre des biens et cheptels.
Le moment était sans doute malvenu sur le plan politique : COP21 et élections régionales. Les deux avocats ont accepté la mise en suspens de la procédure, celui d’AGO-Vinci affirmant sa volonté de la relancer en janvier.(...)

Attention changement de date par rapport aux premières annonces ayant déjà circulé.

Le 30 décembre, AGO-Vinci a relancé la procédure pour une audience contradictoire le mercredi 13 janvier. Une AG le soir même a décidé d’avancer la mobilisation au samedi précédent. Nous appelons donc à une forte mobilisation le 9 janvier sur le périphérique de Nantes, en convois de tracteurs, vélos, marcheurs, convergeant vers Cheviré, pour un grand banquet partagé au pied du pont, victuailles tirées des sacs. Le tout dans une ambiance enthousiaste, conviviale et sereine, celle que nous avons su conserver pendant les huit jours de notre convoi « CAP sur la COP » malgré l’état d’urgence. L’action de cette journée autour de Nantes sera assumable par tous et toutes et gérée ensemble de bout en bout. Nous nous portons collectivement garants de son succès.

Nous ne laisserons jamais disparaître les terres de la zad et tous ceux qui la font vivre.

Nous appelons donc à nous rejoindre pour une mobilisation le 9 janvier 2016, que ce soit :
- à la tracto-vélo de Notre-Dame-des-Landes à 8h30, qui ira jusqu’au périphérique de Nantes
- si vous n’avez pas de vélo : à la manifestation piétonne (les deux se rejoindront)

Détail des rendez-vous :
- à vélo :

  • Bourg de Notre-Dame-des-Landes 8h30
  • Le Cardo 11h30
  • Zénith Atlantis 11h30
  • Cinéville de Saint Sébastien 11h30
  • Centre Commercial Océane Porte de Rezé 11h30

- à pied :

  • La Neustrie 11h30

Surveillez les informations, pour Nantes et ailleurs, sur https://www.acipa-ndl.fr/ et http://zad.nadir.org.
Pour lire le communiqué des élu.e.s EELV des Pays de la Loire, cliquer ici

Pour lire les actualités 2015, cliquer ici
Pour lire les actualités 2014, cliquer ici
Pour lire les actualités 2013, avant le 11 mai, cliquer ici
Pour lire les évènements entre le 14 janvier et le 11 mai, cliquer ici
Pour lire les évènements avant le 14 janvier 2013, cliquer ici

Les dernières prises de position

- Un officier Pilote écrit au Président de la République. Thierry Masson, officier pilote de ligne, explique dans une lettre ouverte à François Hollande, les sérieux doutes de sa profession vis-à-vis des choix techniques et stratégiques du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ce projet tel qu’il est pensé démontre une méconnaissance significative du fonctionnement d’un aéroport, estime-t-il, alors que toutes les compagnies aériennes européennes anticipent une baisse du trafic. Pour lire la lettre, cliquer ici.

- L’ancien directeur de la réserve naturelle de Grand-Lieu de 1984 à 2007 et chercheur au CNRS, Loïc Marion précise que contrairement à ce que disent les promoteurs du projet d’aéroport à NDDL, "les avions ne gênent nullement la faune de la réserve naturelle, puisque son survol s’effectue à plusieurs centaines de mètres de hauteur, bien au-delà des 300 m.d’interdiction réglementaire de survol aérien de la réserve" et que les oiseaux y sont "depuis longtemps habitués."
- Par contre, "le déménagement de l’aéroport représentera une menace environnementale considérable pour tous les terrains entre la piste et le lac, (cette zone tampon) qui bénéficient actuellement d’une interdiction ou limitation drastique des constructions"

- Fleury-Michon contre NDDL : Alors que s’étalait sur une pleine page la publicité pour NDDL, financée par le Conseil régional, un petit article rendait compte de la position d’un des fleurons industriels de notre région : Fleury-Michon vient d’exprimer son point de vue : "C’est un projet d’un autre temps..." explique son Directeur Général ; "Il vaudrait mieux investir dans un réseau de TGV (...), ce qui "mettrait Nantes à moins de 2 heures de l’aéroport Charles de Gaulle (...)".

- Mise au point de Dominique VOYNET : Elle dément les propos des deux Présidents des régions Bretagne et Pays de la Loire. Ce n’est pas son ministère qui a inscrit NDDL au schéma des transports en 2000, "mais bien le ministère des Transports dont on connait l’attachement historique aux ’grands projets d’infrastructures’, qui était dirigé par Jean-Claude Gayssot.". Et elle ajoute : "Depuis, le monde a bien changé (...) Et surtout, nous avons désormais compris que le vieux monde gaspilleur et vorace sera bientôt derrière nous." Et elle conclue en invitant les deux Présidents à "changer d’avis."
Pour ma part, je me souviens qu’au début des années 2000, nous avons eu un débat important sur ce sujet avec Dominique au sein du Conseil National des Verts. Et à l’époque nous avons démontré que cet aéroport n’avait aucune chance de devenir un grand hub international, capable de décharger Roissy (et de répartir les nuisances), contrairement aux affirmations de ses partisans.

- 11 décembre : Air-France prépare l’avenir...
Selon le journal l’Alsace, "La liaison aérienne assurée par Air France entre Strasbourg et Roissy pour les passagers en correspondance sera remplacée par une desserte en TGV à compter du 2 avril 2013, a indiqué la compagnie aérienne lundi.
Il y aura à partir de cette date quatre fréquences quotidiennes reliant la gare de Strasbourg à celle située dans l’aéroport parisien, dans le cadre d’une collaboration avec la SNCF, a précisé Air France dans un communiqué.
Les passagers d’un vol Air France long ou moyen-courrier n’effectueront qu’une seule réservation et auront un billet unique. Ils pourront s’enregistrer en gare jusqu’à 15 minutes avant le départ du train pour l’ensemble de leur voyage.
"
Il va sans dire qu’une décision identique, de bon sens économique, pour la liaison Nantes-Roissy a déja été étudiée et est toute prête, au cas où...Pour lire l’article, cliquer ici

Pour lire les prises de position antérieures, cliquer ici

Messages

  • Qu’est-ce qui s’est dit ???? Au Conseil Communautaire du 14 Décembre 2012 ?

    Monsieur COTREL bonjour,

    En votre qualité de représentant de la ville de Ste Luce auprès du Conseil Communautaire de Nantes Métropole vous nous rendez compte régulièrement et rapidement des décisions prises. Vous ne nous avez rien dit de celui qui s’est tenu le 14 décembre 2012. Une fois les fêtes passées pourriez-vous nous en faire le commentaire.

    Toujours en votre qualité de représentant des citoyens lucéens pourriez-vous intervenir fermement pour que les comptes rendus soient mis en ligne sur internet plus rapidement, trouvez-vous normal que ne soit pas encore accessible le compte rendu du Conseil Communautaire du 19 octobre 2012 soit deux mois après la tenue du dit conseil.

    Pourriez-vous également vous étonner que l’ordre du jour du Conseil du 14 décembre 2012 ne soit pas, à la date du 21 décembre 2012, encore mis en ligne.
    L’information due aux citoyens mérite autant d’efforts que la publicité régulièrement faite par la collectivité à propos des actions qu’elle entreprend.

    Pourriez-vous enfin intervenir pour que demeurent en ligne non pas les ordres du jour des conseils mais bien les comptes rendus sommaires de ceux-ci. On souhaiterait tenir les citoyens écartés des décisions qui les concernent qu’on n’agirait pas autrement.

    Fervent adepte de l’outil internet je pense que vous aurez à cœur de relayer mes demandes auprès des instances ad’ hoc et je vous en remercie d’avance.

    Bonnes fêtes de fin d’année.

    J M LEFEUVRE

    Voir en ligne : http://www.nantesmetropole.fr/la-communaute-urbaine/institution/deliberations-compte-rendus-et-annonces-des-conseils-communautaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.